DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie: livraison d'une aide française dans la Ghouta orientale

Vous lisez:

Syrie: livraison d'une aide française dans la Ghouta orientale

Syrie: livraison d'une aide française dans la Ghouta orientale
Taille du texte Aa Aa

Le Croissant-Rouge syrien a commencé jeudi à distribuer une aide humanitaire fournie par la France à la Ghouta orientale, ex-bastion rebelle aux portes de Damas lourdement bombardée par le régime en mars-avril avant de tomber après cinq ans de siège.

Sur son compte Twitter, le Croissant-Rouge syrien a annoncé le début de la distribution jeudi, avec le concours de l'ONU, de 3.840 couvertures ainsi que 572 kits de cuisine et tentes dans cette région désormais sous contrôle des forces du président syrien Bachar al-Assad.

"Sept camions transportant des aides sont arrivés dans la ville de Douma. Les aides y sont déchargées sous la supervision de l'ONU dans le centre du Croissant-Rouge syrien, avant d'être distribuées aux autres villes et localités de la Ghouta", a indiqué à l'AFP une source du Croissant-Rouge.

Cette opération humanitaire est "menée conjointement avec la Russie", avait précisé un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères mercredi.

Intervenant militairement en Syrie depuis 2015, la Russie a soutenu le régime de Bachar al-Assad dans son offensive meurtrière pour reprendre la Ghouta orientale et faire plier cette région rebelle après un long siège et un déluge de feu.

Depuis le début en 2011 de la guerre en Syrie, cette opération humanitaire conjointe est une première entre un pays occidental et la Russie.

Le fait que cette aide soit transportée par Moscou puis distribuée dans une zone désormais contrôlée par le régime de Bachar al-Assad a suscité des questions, un ancien ambassadeur de France en Syrie, Michel Duclos, s'interrogeant sur les risques "d'exploitation politique".

Mais Paris a insisté sur le fait que cette opération "est mise en œuvre sous la supervision des Nations unies", affirmant avoir obtenu des "garanties" pour que soit évitée toute "récupération politique".

La France a fourni 44 tonnes de matériel médical et de biens de première nécessité d'une valeur de 400.000 euros transportés en Syrie par l'armée russe.

Parallèlement à l'opération dans la Ghouta orientale, près de 40 camions du Croissant-Rouge syrien ont pénétré jeudi dans les ex-quartiers rebelles de la province méridionale de Deraa pour distribuer des aides aux habitants toujours sur place, selon un correspondant de l'AFP.

Un membre du conseil local dans la région a indiqué à l'AFP que le convoi transportait près de 5.000 rations alimentaires qui seront distribuées aux civils dans les prochains jours.

Sur son compte Twitter, le Croissant-Rouge a indiqué que "38 camions chargés de paniers alimentaires et de sacs de farine fournis par le Programme alimentaire mondial (PAM) se sont rendus dans 11 zones de Deraa".

La province de Deraa, berceau de la révolte anti-Assad, a été reconquise par le régime au début du mois après une offensive militaire suivie d'accords dits de "réconcilitation" négociés par les Russes, qui s'apparentent à une capitulation pour les rebelles.

La guerre en Syrie a débuté en mars 2011 après la répression par le régime de manifestations pacifiques en faveur de réformes démocratiques. Elle a fait plus de 350.000 morts.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.