DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie: l'EI a exécuté l'un des otages enlevés à Soueida

Vous lisez:

Syrie: l'EI a exécuté l'un des otages enlevés à Soueida

Syrie: l'EI a exécuté l'un des otages enlevés à Soueida
Taille du texte Aa Aa

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a exécuté un jeune homme qui faisait partie des dizaines d'otages druzes qu'il a enlevés le mois dernier dans la province méridionale syrienne de Soueida, ont indiqué dimanche un média syrien en ligne et une ONG.

L'étudiant de 19 ans a été décapité jeudi après avoir été enlevé avec plus de 30 personnes, des femmes et des enfants pour la plupart, d'un village de Soueida lors d'un assaut sanglant mené le 25 juillet par l'EI, a affirmé à l'AFP le journaliste Nour Radwan qui dirige Soueida24.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), il s'agit du premier otage exécuté depuis les enlèvements.

Soueida24 et l'OSDH avaient fait état de l'enlèvement d'une trentaine de femmes et d'enfants, ainsi que de 17 hommes "portés disparus", après les attaques de l'EI le 25 juillet, dont des attentats suicide, dans plusieurs localités de la province qui ont fait plus de 250 morts, l'un des bilans les plus lourds depuis le début de la guerre en 2011.

Selon l'OSDH, les jihadistes réclament la libération par le régime de combattants de l'EI capturés dans la province voisine de Deraa.

L'EI n'a pas revendiqué les enlèvements mais des sources locales affirment que les familles des détenus ont reçu des photos et vidéos envoyées par les jihadistes sur leurs téléphones.

Vendredi, l'un des plus hauts dignitaires druzes en Syrie a affirmé à l'AFP que la Russie, alliée du président Bachar al-Assad, menait des pourparlers avec l'EI en vue de la libération des otages.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.