DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ex-star cycliste Jan Ullrich arrêté pour coups sur une prostituée

Vous lisez:

L'ex-star cycliste Jan Ullrich arrêté pour coups sur une prostituée

L'ex-star cycliste Jan Ullrich arrêté pour coups sur une prostituée
Taille du texte Aa Aa

L'ex-vainqueur du Tour de France, l'allemand Jan Ullrich a été arrêté vendredi matin pour avoir frappé et blessé une prostituée à Francfort une semaine après une première détention en Espagne, a indiqué à l'AFP la police allemande.

"Jan Ullrich a été arrêté au petit matin et se trouve actuellement en garde à vue", a déclaré une porte-parole de la police de Francfort, précisant que l'ex-champion était "sous influence de l'alcool et de drogues" lors de son arrestation.

Il sera présenté dans l'après-midi à "un juge qui décidera ou non de sa mise en détention", a poursuivi cette même source.

L'ancien cycliste de 44 ans a passé la nuit avec une prostituée avant de se bagarrer avec elle et l'a blessée. Elle a dû avoir recours à "des soins médicaux", a précisé la police.

Les circonstances exactes de la rixe font l'objet d'une enquête.

Ullrich était rentré la veille d'Espagne, où il vit à Majorque, aux Baléares, pour débuter une thérapie et tenter de soigner ses problèmes d'alcool et de drogues.

Vendredi dernier, il avait été arrêté par la police espagnole pour s'être introduit de force chez son voisin, l'acteur et réalisateur allemand Til Schweiger, et avoir provoqué une bagarre dans son jardin.

Après sa garde à vue, il avait déclaré vouloir débuter une cure qui lui permettrait notamment de revoir ses trois enfants dont leur mère a la garde depuis la séparation du couple fin 2017.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.