Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Réunion de travail ou apéritif ? En plein confinement, une photo de Boris Johnson fait scandale

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Réunion de travail ou apéritif ? En plein confinement, une photo de Boris Johnson fait scandale
Tous droits réservés  LEON NEAL/AFP   -  

C'est une photo dont Boris Johnson se serait bien passée. On y voit le Premier ministre britannique entouré de ses équipes dans les jardins de sa résidence du 10 Downing Street en train de consommer vin et fromage. Le cliché,diffusé par "The Guardian" n'a rien de scandaleux en soi sauf que nous sommes en mai 2020, en plein confinement. Indignation au Royaume Uni. Boris Johnsson tente de se justifier.

"Comprenez-vous pourquoi les gens sont en colère et pourquoi ils sont moins susceptibles de faire ce que vous dites ? » lui demande une journaliste.

"C'étaient des gens au travail, qui parlaient du travail" lui répond le  Premier ministre britannique.

Et la journaliste de poursuivre : "Alors vous aviez une réunion de travail là-bas sans ordinateurs, sans notes, sans papiers. Avez-vous habituellement du vin et du fromage lors des réunion de travail ?"

Boris Johnson : _"C'était des réunions avec des gens au travail, c'est une réunion de gens au travail, parlant de... C'est là que je vis, c'est là que je travaille. C'étaient des réunions avec des gens au travail, qui parlaient du travail. Et je pense vraiment qu'il est vital que nous nous concentrions si nous le pouvons sur les messages que nous essayons de faire passer aujourd'hui. Nous sommes confrontés à un grave pic _d'Omicron, vous voyez les cas augmenter à Londres, en particulier les contaminations et les hospitalisations, et la réponse est d'être prudent, mais aussi de se faire vacciner."

Le Premier ministre qui averti qu'il "n'hésiterait pas" à prendre des mesures plus restrictives pour endiguer la propagation du variant Omicron.

Face à la flambée du variant Omicron au Royaume-Uni, qui a enregistré lundi 91.743 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, des Britanniques s'inquiètent et annulent leurs sorties pour préserver leur Noël en famille, mais d'autres se disent hostiles à de dures restrictions.

"Compte tenu de l'équilibre des risques et des incertitudes, nous avons convenu de garder dorénavant les données sous contrôle permanent, avec un suivi heure par heure", a indiqué le dirigeant conservateur aux télévisions à l'issue d'un conseil des ministres extraordinaire, disant "se réserver la possibilité de prendre des mesures supplémentaires pour protéger le public, la santé publique et nos services de santé".

Pour le moment, il a parié sur l'accélération de la campagne de rappel vaccinal décidée par le gouvernement il y a huit jours, si bien que plus de la moitié des plus de 12 ans ont désormais reçu un rappel ou une troisième dose de vaccin dans le pays.