Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Quand les Néerlandais se ruent dans une Belgique plus détendue face au Covid

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
Quand les Néerlandais se ruent dans une Belgique plus détendue face au Covid
Tous droits réservés  Virginia Mayo/ The Associated Press   -  

7600 visiteurs néerlandais qui arrivent dans la journée en gare d'Anvers. C'est la conséquence incohérente du confinement aux Pays-Bas. Les Néerlandais se ruent en Belgique voisine pour profiter de leurs vacances, car aux Pays-Bas, magasins, restaurants, bars, cinémas, musées et théâtres non essentiels sont fermés jusqu'au 14 janvier

"Nous voulions juste échapper au confinement, explique Charleigh, une jeune touriste néerlandaise. Tout est fermé, en fait, on n'a rien à faire, et c'est nos vacances. Alors on a pensé que c'était plus amusant de venir en Belgique."

"Ils disent de ne venir que si c'est nécessaire, ajoute Bastian. Et nous disons "oui, c'est nécessaire pour nous, pour notre santé mentale, de venir ici".

Pour les commerçants belges, ces voisins étrangers sont une manne bien appréciée, quand les affaires ont été difficiles, comme le reconnaît Marie, marchande de glace : "Ces derniers jours, la plupart de mes clients sont néerlandais. C'est donc très bon pour nos affaires. Il y a beaucoup d'activité à Anvers, donc nous avons beaucoup de clients en ce moment."

La Belgique a jusqu'à présent opté pour des mesures plus légères, et sa décision la semaine dernière de fermer les théâtres et salles de spectacle a été retoquée par la justice belge qui a autorisé leur réouverture immédiate.