Cet article n'est pas disponible depuis votre région

De l'e-sport au padel, comment le Qatar envisage l'avenir du sport

Par Miranda Atty & Scheherazade Gaffoor
Q365
Q365   -   Tous droits réservés  euronews   -  

En tant qu'hôte de la Coupe du monde de football FIFA 2022, le Qatar a entamé une année importante pour le sport. Mais de quoi sera fait l'avenir de ce secteur dans le pays ? Qatar 365 découvre son potentiel, du monde des e-sportifs au business du sport et à l'engouement pour le padel.

Plongée dans le monde des e-sportifs

L'e-sport est devenu une attraction majeure dans le monde entier avec ses conventions, compétitions et chaînes de streaming à tel point que des institutions éducatives s'y intéressent de près. C'est le cas de l'International School of London qui est la première école au Moyen-Orient et en Afrique du Nord à utiliser les jeux vidéo comme outils d'apprentissage et à créer sa propre ligue de sports électroniques.

euronews
L'International School of London a créé sa propre ligue d'e-sporteuronews
Notre objectif principal est de développer les compétences du XXIe siècle : la communication, la collaboration, l'empathie, la prise de recul, l'esprit critique et la résolution de problèmes en utilisant la passion des élèves pour les jeux vidéo comme moteur de l'apprentissage.
Arianna Correia, coordinatrice Academic eSports à l'ISL

Au niveau mondial, on estime que l'an prochain, les sports électroniques seront pratiqués par 600 millions de personnes et qu'ils généreront des recettes de plus de 1,6 milliard d'euros.

Le Qatar a aujourd'hui créé une fédération d'e-sport qui veut attirer davantage de tournois internationaux et d'organisations de gaming dans le pays. L'équipe nationale de football électronique soutenue par la Fédération du football du Qatar occupe aujourd'hui la dixième place au niveau mondial.

Les tournois d'e-sport permettent également à certains joueurs d'en faire une activité lucrative à plein temps, mais donnent aussi l'opportunité aux générations plus âgées de renforcer leurs connaissances en la matière.

"L'une des expériences les plus marquantes pour moi a été de voir mon propre père assister à un tournoi," se souvient AbdulRahman Al-Mana, organisateur de tournois d'e-sport par exemple au sein du site de Virtuocity. "Quand il a vu l'immense scène, les projecteurs et des personnes s'affronter et s'enthousiasmer pour cela," poursuit-il, "il a dit : "C'est exactement comme le sport" et il ne connaissait même pas le terme d'e-sport !"

Le dynamisme de la scène de l'e-sport au Qatar devrait certainement permettre à ce secteur, de réaliser d'excellents scores.

Un hub pour le business du sport

Le sport est une industrie de plusieurs milliards de dollars qui offre d'innombrables opportunités. Une nouvelle institution entend les exploiter : il s'agit du Sport Accelerator du Qatar qui entend créer des possibilités d'activités et attirer des investissements étrangers dans ce secteur.

"Sport Accelerator est un centre d'affaires pionnier, unique en son genre," nous précise son PDG Azzam Al Mannai. "Il fonctionne sous l'égide de la fondation Aspire Zone," ajoute-t-il. "Notre principal objectif est de créer sous un même toit, un écosystème pour les entreprises du monde du sport qui viennent s'installer à Doha, mais aussi d'encourager les homologues locales de ces entreprises," souligne-t-il.

Sport Accelerator Qatar
Le hub Sport Accelerator crée un écosystème favorable aux entreprises du monde du sportSport Accelerator Qatar

Ce hub accueille des entreprises internationales qui représentent des success stories comme Microsoft et LaLiga. Mais il y a aussi des start-up qui ont réussi comme Sponix lancée au sein du Sport Accelerator il y a un an. "C'est une entreprise de technologie qui a créé des replays en 3D à la télévision pour les matchs de football et à présent, elle poursuit sa route en Europe, en Asie et dans les pays du Golfe et elle a réussi à signer des accords avec la Serie A italienne, l'UEFA et des entreprises comme beIN Sports," précise Azzam Al Mannai.

Je pense que nous avons mené à bien ce projet unique et que nous arriverons à maintenir cette croissance afin de saisir l'opportunité de la prochaine Coupe du monde FIFA 2022. Nous continuerons à préserver cet héritage en nous concentrant désormais sur les projets en cours.
Azzam Al-Mannai
PDG du Sport Accelerator

Saisir la balle du padel au bond

Inventé en 1969 par l'homme d'affaires mexicain Enrique Corcuera, le padel est l'un des sports de raquettes à la croissance la plus rapide dans le monde. Aujourd'hui, c'est au Qatar qu'il est le plus populaire.

Généralement pratiqué en double, même si le simple est aussi possible, ce sport sans contact est devenu essentiel pour ceux qui cherchaient à faire de l'exercice pendant la pandémie de Covid-19.

euronews
Selon ses spécialistes, le padel est un sport accessible à tous quel que soit son âge ou sa condition physiqueeuronews

Entraîneur de padel, Julia Galifa Beltri est venue d'Espagne il y a un an pour enseigner ce sport à Doha au sein de structures comme le club de sports Aspire, l'un des premiers lieux équipés de courts dédiés dans le pays.

Elle entraîne des femmes qui pratiquent ce sport, la majorité d'entre elles étant qataries, et a constaté leur enthousiasme pour cette discipline : "C'est incroyable parce qu'elles font des progrès, elles s'amusent... Chaque jour, de nouvelles personnes m'envoient des messages parce qu'elles veulent s'entraîner, essayer ce sport," dit-elle. "Après l'entraînement, elles restent sur les courts pour jouer avec leurs amies, retrouver leurs enfants... Elles veulent les inscrire pour que je leur apprenne ce sport et qu'ils progressent," renchérit-elle.

La Fédération internationale de padel, l'instance dirigeante de ce sport, a créé un nouveau circuit mondial pour cette discipline et son premier événement se tient au Qatar à partir du 26 mars 2022.