Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Trop de pression du Kremlin, le média indépendant Novaïa Gazeta cesse de paraître

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
Archives : Dmitry Mouratov, rédacteur en chef de Novaïa Gazeta - Moscou (Russie), le 07/10/2022
Archives : Dmitry Mouratov, rédacteur en chef de Novaïa Gazeta - Moscou (Russie), le 07/10/2022   -   Tous droits réservés  NATALIA KOLESNIKOVA/AFP or licensors   -  

Le média indépendant russe Novaïa Gazeta suspend ses publications. Ses responsables invoquent les pressions du Kremlin dans la couverture de la guerre en Ukraine.

Le média russe Novaya Gazeta a annoncé ce lundi qu'il suspendait ses publications, et ce jusqu'à la fin de l'intervention russe en Ukraine. 

Ce média était l'une des dernières voix indépendantes à se faire entendre dans la Russie de Vladimir Poutine.

Mais la guerre en Ukraine a changé la donne. C'est surtout la mainmise du Kremlin sur l'information qui rend très difficile le travail des journalistes.

Les autorités ont en effet adopté plusieurs lois qui répriment la diffusion de ce qu'elles considèrent comme des "fausses informations".

Et puis il y a cette loi dite des "agents de l'étranger", qui oblige les médias à présenter comme telles, les personnes ou les organisations qui critiquent le pouvoir.

Novaya Gazeta a reçu deux rappels à l'ordre de la part du gendarme des télécoms russes.

C'est donc pour ne pas s'exposer davantage que ce média cesse de paraître, dans sa version papier, mais aussi sur internet et les réseaux sociaux.

Son rédacteur en chef, récent prix Nobel de la paix, en a informé les lecteurs, en dénonçant une "censure militaire".

De son côté, l'ONG Reporters sans frontières a appelé les autorités russes à cesser "leur politique de censure".