This content is not available in your region

France : à Matignon et à l'Assemblée, une semaine très politique

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
La nouvelle présidente de l'Assemblée nationale au Perchoir, Yael-Braun Pivet, le 28 juin 2022, Paris
La nouvelle présidente de l'Assemblée nationale au Perchoir, Yael-Braun Pivet, le 28 juin 2022, Paris   -   Tous droits réservés  Michel Euler/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Il n'aura fallu que deux tours pour que Yaël Braun-Pivet soit élue présidente de l'Assemblée nationale française.

C'est la première fois qu'une femme occupe ce poste. À la sortie de l'hémicycle mardi, la nouvelle présidente, quatrième personnage de l'État a salué "un grand moment de la vie démocratique de notre pays".

"C'est l'aboutissement d'un long chemin de l'égalité entre les hommes et les femmes sur le plan institutionnel, il y a encore beaucoup à faire mais là nous venons de franchir une très belle étape et puis il y a beaucoup d'émotion personnelle évidemment" a-t-elle réagi.

Prochaine étape, l'élection des autres postes-clés de l'Assemblée, notamment la présidence de la commission des finances, traditionnellement réservée à l'opposition et très convoitée. Elle doit être attribuée jeudi, et les spéculations et tractations vont bon train. Le poste devrait se jouer entre deux candidats : l'Insoumis Eric Coquerel, et le député Rassemblement national Philippe Tanguy.

Le président de la commission des finances dispose de pouvoirs de contrôles élargis du budget de l'Etat, et d'un puissant droit de regard sur les administrations. Il peut également passer outre le secret fiscal, en ayant accès au dossier de n'importe quel contribuable.

Du côté de l'exécutif, Elisabeth Borne poursuit ses consultations auprès des chefs de groupes parlementaires pour trouver des compromis en vue de cette législature. Si un gouvernement de coalition semble peu probable, la cheffe du gouvernement doit trouver des terrains d'entente avec l'opposition pour faire passer certains textes.

Elisabeth Borne doit présenter en fin de semaine une feuille de route à Emmanuel Macron, et composer un nouveau gouvernement début juillet.