Wimbledon : Rafael Nadal forfait pour la demi-finale

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
L'Espagnol Rafael Nadal lors du Giorgio Armani Tennis Classic au Hurlingham Club de Londres,
L'Espagnol Rafael Nadal lors du Giorgio Armani Tennis Classic au Hurlingham Club de Londres,   -   Tous droits réservés  John Walton/PA Wire

Rafael Nadal a annoncé jeudi soir qu'il ne jouerait pas sa demi-finale de Wimbledon programmée vendredi contre Nick Kyrgios en raison d'une blessure abdominale.

"J'ai une déchirure abdominale. On a discuté toute la journée sur la décision à prendre, mais ça n'a aucun sens de jouer si je veux poursuivre ma carrière", a expliqué l'Espagnol aux 22 titres en Grand Chelem, qui est âgé de 36 ans, lors d'une conférence de presse.

"Si je joue, la blessure sera de pire en pire", a-t-il ajouté.

"J'ai pris cette décision parce que je ne peux pas gagner deux matchs de plus. Par respect pour moi-même, je ne veux pas jouer sans être compétitif au niveau que je veux et en même temps aggraver ma blessure", a-t-il insisté.

Le joueur aux 22 titres du Grand Chelem avait failli abandonner en quarts de finale mercredi contre Taylor Fritz, mais il ne regrette pas d'être allé jusqu'au bout de son match.

"La décision était bonne parce que j'ai fini le match et en plus j'ai gagné. Je ne suis pas le genre de personnes qui regarde en arrière après avoir pris une décision. On apprend de ses erreurs, j'essaie de ne pas les répéter, mais je ne voulais pas abandonner et quitter le court en plein match", a-t-il expliqué.

"J'ai eu des problèmes aux abdominaux depuis une semaine, mais j'arrivais à contrôler. Hier (mardi), c'est devenu très douloureux. La toute petite blessure que j'avais quelques jours plus tôt avait grandi", a-t-il relevé.

Il estime qu'il ne sera pas guéri avant "3 ou 4 semaines", ce qui ne devrait pas modifier ses plans en matière de tournois.

Vainqueur des deux premiers Majeurs de l'année (Open d'Australie et Roland-Garros), il souffre d'une déchirure abdominale de sept millimètres de longueur, rapportait jeudi le quotidien espagnol Marca.

Il laisse ainsi Kyrgios accéder sans jouer à sa première finale en Grand Chelem. Il y sera opposé au triple tenant du titre Novak Djokovic ou au Britannique Cameron Norrie.