Judo : le Japon remporte douze médailles d'or au Grand Slam de Tokyo

Access to the comments Discussion
Par euronews
Grand Slam de Tokyo 2022, finale des plus de 100 kg
Grand Slam de Tokyo 2022, finale des plus de 100 kg   -   Tous droits réservés  Di Feliciantonio Emanuele / IJF photo

Au dernier jour du Grand Slam de Tokyo, les passionnés de judo ont assisté à des combats d'une grande intensité dans les huit dernières catégories.

Chez les -48kg, Miyaki Kano a confirmé une fois de plus la domination du Japon, en battant sa compatriote Tatsukawa Rina sur waza-ari.

Watanabe Morinari, président de la Fédération internationale de gymnastique et membre du CIO, a remis les médailles aux gagnantes.

Chez les +78kg, la championne olympique Sone Akira a fait son grand retour depuis les Jeux olympiques de Tokyo, et c'était comme si elle n'avait jamais été absente. 

Elle a remporté l'or en battant sa compatriote avec une puissante technique de chute. Sa médaille lui a été remise par Dr Settimo Nizzi, maire d'Olbia en Italie.

"C'est génial qu'il y ait beaucoup de personnes qui suivent mon judo, non seulement au niveau national, mais aussi à l'international. Je crois que beaucoup de mes adversaires observent également mon judo et l'analyse. Je dois donc devenir plus forte et travailler davantage. Je remercie également les supporters qui me soutiennent, cela me donne beaucoup de force", a expliqué Sone Akira. 

L'Italie surprend

Dans la catégorie des -100kg, l'Italie a mis fin à la domination des Japonais ! En finale, le jeune Gennaro Pirelli a surpris Iida Kentaro .

Le vice-président de la FIJ et président de l'Union africaine de judo, Siteny Randrianasoloniaiko, a remis les médailles. 

"Je n'arrive pas à y croire, venir ici et obtenir une médaille était mon objectif et celui de mon entraineur . Je ne trouve pas les mots, je suis si heureux, c'est tout", a dit le judoka italien. 

Dans la catégorie des -52 kg, Abe Uta s'est hissé jusqu'à la finale grâce à un parcours formidable.

Comme au mondial de 2018, elle s'est retrouvée face à sa compatriote Shishime Ai, et comme quatre avant, elle a remporté la médaille d'or.

Sa médaille lui a été remise par le secrétaire général de la FIJ, Jean Luc Rougé.

La Corée du Sud en or

La Corée du Sud est également montée sur la plus haute marche du podium avec Seungbeom Jeon qui a remporté l'or dans la catégorie des -60kg.

Chez les -66 kg, c'est le double champion du monde Maruyama qui a remporté l'or et Takayama Rika a battu au sol la championne olympique Hamada Shori dans la catégorie des -78kg

Ota Hyoga a clôturé une journée incroyable en battant l'ancien champion du monde des +100 kg, Kageura Kokoro.

Les judokas japonais ont rempoté 12 médailles d'or au Grand Slam de Tokyo : un exploit phénoménal.

Le public du Tokyo Metropolitan Gymnasium a été au rendez-vous pendant les deux jours de compétition. De nombreux fans de judo sont venus pour soutenir leurs champions.