Cet article n'est pas disponible depuis votre région

A Paris, la première exposition-vente de NFT en Metavers et en physique

Frank Hollywood, The Unvirtual Sale
Frank Hollywood, The Unvirtual Sale   -   Tous droits réservés  AFP   -  
Par Frédéric Ponsard

C'est une révolution qui ne fait que commencer dans le monde de l'art et son marché florissant.

C'est une première pour une vente aux enchères, mais les NFT sont désormais quelque chose de commun pour les collectionneurs et les amateurs d'art....

A Paris, l'hôtel des ventes Aguttes a décidé d'exposer virtuellement et physiquement les oeuvres avant de les mettre aux enchères.

"L'intérêt d'avoir une oeuvre NFT est le même que d'avoir une oeuvre matérielle à mon sens : elle est immatérielle, mais elle est bien réelle. Une œuvre NFT est certifiée dans la blockchain, c'est une technologie dont on parle beaucoup depuis plusieurs années, qui permet de sécuriser la provenance d'une œuvre."
Maximilien Aguttes
directeur commercial de la maison de ventes Aguttes

Depuis quelques années, les NFT, ces oeuvres immatérielles certifiées électroniquement, sont passées du statut de curiosité à celui de véritable mine d'or.

C'est une nouvelle tendance qui satisfait les galeristes mais aussi les artistes qui y gagnent financièrement

"Lorsqu'un artiste vend son oeuvre au travers du NFT, quelle que soit la cryptomonnaie qu'il utilise, il va y avoir une première vente qui va être réglée en crypto monnaie, c'est aussi un parti pris de ne pas être dans un système bancaire classique. Mais ça veut dire aussi que si par exemple cette oeuvre va être vendue sur un deuxième marché, revendue par le premier acheteur, l'artiste touchera des royalties, ce qui n'existe pas aujourd'hui dans une oeuvre d'art classique."
Valérie Hasson Benillouche
co-commissaire d'Unvirtual, fondatrice de la galerie Charlot

Le public peut participer aux enchères, avec des mises à prix qui commencent à 800 €.

La vente a lieu ce mardi 8 février.