Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Voyager sur Mars en restant sur la planète Terre

Par Aurora Velez
Smart Regions
Smart Regions   -   Tous droits réservés  euronews   -  

Le parc minier de Río Tinto à Huelva au sud-ouest de l’Espagne propose une activité touristique et éducative unique en son genre, appelée « Mars sur Terre ». Une expérience que les écoliers de la région connaissent bien. Certains d'entre eux explorent les lieux pour la deuxième fois et d'autres ont reçu la visite d'astronautes dans leur classe. Cette activité s'inscrit dans le cadre du projet européen Valuetur, qui vise à promouvoir les zones protégées de grande valeur historique en Espagne et au Portugal.

Ici, ce qui est mis en avant, c'est la similitude minéralogique et paysagère avec la planète rouge... ce qui serait idéal pour l'apprentissage, selon cette enseignante. "Lorsqu'on les voit comparer une réalité avec ce qu'ils travaillent en classe, c'est à ce moment-là que l'on voit vraiment l'apprentissage se produire", explique Marina Santamaría, enseignante au collège Virgen del Rosario.

Depuis plus de vingt ans, des spécialistes notamment de la NASA et de l'ESA, viennent régulièrement à Río Tinto pour y étudier le sous-sol et la rivière acide, tester leurs équipements ou encore préparer leurs missions vers Mars. Et ils ont découvert une bactérie très spéciale... _"_Le Rio Tinto est un écosystème particulier, explique Aquilino Delgado Domínguez, directeur du musée du Río Tinto, On y trouve des bactéries extrêmophiles qui consomment du fer et du soufre et produisent de l'oxygène, contrairement à tous les autres animaux vivants sur terre. Si vous avez déjà ces bactéries et de la nourriture, vous aurez une usine à oxygène, et il sera facile pour les gens de respirer. C'est l'une des choses qu'ils recherchent".

Le budget total de Valuetur s'élève à plus de 1,2 million d'euros, dont 77,9% proviennent de la politique européenne de cohésion. Au sein de ce projet, l'initiative "Mars sur Terre" est évaluée à 300.000 euros, dont 75% sont subventionnés par l'Europe (fonds FEDER).

En plus du volet scientifique, « Mars sur Terre » encourage le développement de l'économie locale en associant des restaurateurs locaux à ce projet de tourisme durable. L'établissement Casa Idolina propose par exemple un menu martien à base de : joues du Rio Tinto, croquettes de roche martienne, coquilles Saint-Jacques martiennes et cheesecake aux nuages verts. Son chef nous explique le secret de ce met original "Lorsqu'il vous le coupez, il en sort un liquide pâtissier gris. Tout ce qui est dans le plat peut être mangé. Le gris renvoie aux scories de cuivre qui prennent cette couleur.", révèle Antonio Alberto Estévez.

Au Río Tinto, Lucia du collège  Virgen de Rosario nous livre ses découvertes les plus marquantes : "Mars possède une espèce minérale appelée la jarosite, que nous pouvons également trouver ici à Rio Tinto. Ils nous ont aussi dit qu'ils allaient envoyer une équipe de recherche pour savoir si oui ou non il y a de la vie sur Mars". De quoi repartir avec des rêves de l'infini et l'au-delà.

Journaliste • Aurora Velez