This content is not available in your region

Fehmarn Belt : les avantages du plus long tunnel immergé justifient-ils son impact environnemental ?

Access to the comments Discussion
Par Roselyne Min  & Olivier Péguy, Jean Arca, Julie Gaubert
euronews_icons_loading
Le plus long tunnel immergé du monde sera composé d'une autoroute à quatre voies et de deux voies ferrées.
Le plus long tunnel immergé du monde sera composé d'une autoroute à quatre voies et de deux voies ferrées.   -   Tous droits réservés  Femern A/S

La construction de la liaison fixe du Fehmarn Belt, le plus long tunnel ferroviaire et routier immergé du monde est bien avancée. Ce tunnel de plus de 18 km reliera l'Allemagne au Danemark.

Ce projet de grande envergure, estimé à 10 milliards d'euros, est le plus grand projet d'ingénierie jamais entrepris au Danemark. Il s'inscrit dans le cadre du programme du réseau transeuropéen de transport (RTE-T), qui vise à renforcer les liaisons de transport et l'interconnexion sur le continent. L'UE a contribué à sa construction à hauteur de 1,1 milliard d'euros.

Paris-Berlin en une heure seulement : bienvenue dans le futur de la grande vitesse ferroviaire en Europe

Lorsqu'il sera achevé en 2029, le trajet en train entre Hambourg et Copenhague passera de 4,5 heures à 2,5 heures et permettra aux services ferroviaires de se déplacer au-delà de la frontière danoise vers la Suède, la Norvège et la Finlande.

Alors que la projet promet une liaison rapide et écologique, certains militants écologistes s'opposent fermement à sa construction en invoquant son impact sur l'environnement.

L'organisation écologiste allemande NABU a fait part de ses inquiétudes quant à l'atteinte potentielle à la biodiversité dans la ceinture de Fehmarn, une zone protégée par l'UE.

Cependant, Femern A/s, la société danoise qui construit le tunnel, se dit convaincue que "les conséquences de la construction ne seront que temporaires".

Questionnement sur l'impact environnemental du projet

" Ce projet permettra de créer de nouvelles zones naturelles étendues. Sur terre, 300 hectares de zones humides côtières seront créés, et en mer, nous aménageons 42 hectares de nouveaux récifs", a déclaré Henrik Vincentsen, le PDG de Femern A/S, dans une déclaration à Euronews Next.

Les défenseurs de l'environnement se demandent également si ce projet répond même aux ambitions écologiques de la Commission européenne.

"Ce n'est pas seulement un projet de liaison ferroviaire, mais vous avez également quatre voies pour les voitures et les camions. Et d'après ce que nous comprenons, ce n'est pas vraiment un bénéfice pour le changement de transport en Europe", a déclaré Malte Siegert, chef de la NABU.

"D'autant plus que le Danemark veut refinancer le projet avec les revenus du trafic routier ", a-t-il ajouté.

Alors que les militants écologistes estiment que la liaison existante de 160 km est suffisante pour le trafic actuel, la société de construction est convaincue que ce raccourci sera bénéfique à la fois pour les voyageurs et pour le climat.

"Le tunnel permettra d'accroître la capacité et de décongestionner les réseaux ferroviaire et routier au Danemark, et de réaliser d'importantes économies de temps, d'énergie, de carburant et d'émissions de CO2 pour le trafic qui transite par le tunnel. C'est pourquoi la Commission européenne a fait du tunnel de Fehmarnbelt un projet prioritaire", a déclaré M. Vincentsen à Euronews Next.

Pour en savoir plus sur ce sujet, voir la video ci-dessus.