DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Standard Chartered décroche en Bourse après des accusations sur des liens avec l'Iran

Vous lisez:

Standard Chartered décroche en Bourse après des accusations sur des liens avec l'Iran

Taille du texte Aa Aa

Le Département des services financiers de l’Etat de New York soupçonne la banque britannique de relations d’affaires dissimulées avec le régime iranien ce qui va à l’encontre des sanctions américaines à l‘égard de Téhéran.

Le DFS évoque en particulier près de 60.000 paiements en dollars effectués entre janvier 2001 et 2007 par sa filiale new-yorkaise pour un montant global de 250 milliards de dollars.

Pour le DFS, il s’agit de commissions. La banque dément fermement ces accusations du régulateur américain qui affirme se fonder sur plus de 30 000 documents décrivant des infractions délibérées au droit.

Standard Chartered opère dans 70 pays et réalise chaque jour 190 milliards de dollars en opérations.

La banque n’a pas été très affectée par la crise de la dette car son activité est concentrée sur les pays émergents où elle réalise environ 90% de ses profits.

Mais le DFS menace de lui retirer sa licence bancaire à New York au motif que Standard Chartered aurait exposé le système bancaire américain “aux terroristes, aux trafiquants d’armes, et aux trafiquants de drogue”.

L’action Standard Chartered a immédiatement plongé après le communiqué du DFS. Elle perdait jusqu‘à 25% à Londres en cours de séance mardi avant de clôturer sur une chute de 16,43%.