DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La difficile réforme du système éducatif américain

Vous lisez:

La difficile réforme du système éducatif américain

Taille du texte Aa Aa

Le dernier rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques estime que 42% des adultes américains ont suivi des études supérieures. Les Etats-Unis sont à la traîne par rapport à des pays comme le Canada et le Japon. Pourquoi? Faut-il blâmer la législation? la crise économique? Les deux? Que peut-on faire? C’est à ces questions que nous tentons de répondre dans ce numéro de Learning World spécial Etats-Unis.

La loi baptisée “Aucun enfant laissé pour compte” – “No Child Left Behind” Act (NCLB) – et signée en 2001 par le Président Georges W. Bush a été une réponse à l‘éducation. Mais dix ans plus tard et selon un sondage Gallup, de plus en plus d’Américains estiment que la situation en matière d‘éducation a empiré. Jetons un coup d’oeil sur les avantages et les inconvénients de cette loi et sur le mode de fonctionnement de certaines écoles en difficultés.

L‘école Brennan-Rogers, un exemple de réussite

“Aucun enfant laissé pour compte” préconisait notamment une obligation de résultats en lecture et en mathématiques, la fermeture ou une restructuration sévère des écoles n’atteignant pas les objectifs pouvant alors être envisagée.

A l‘époque, face à ces critères drastiques, l‘école Brennan-Rogers dans le Connecticut, aurait certainement échoué, mais elle a réussi à remonter la pente par ses propres moyens.

En deux ans, elle est passée du statut de pire établissement du district à celui de meilleure école en terme de notes obtenues aux tests standardisés du Connecticut.

L‘éducation, bouée de secours pour chômeurs

Démocrates et Républicains sont d’accord pour dire que la loi “Aucun enfant laissé pour compte” nécessite une sérieuse révision. Mais les Etats-Unis font face à la crise économique et le chômage est toujours une menace réelle pour beaucoup d’Américains. L‘éducation peut-être une bouée de sauvetage pour aider les gens à retrouver un emploi.

Elisabeth O’Brien a perdu son travail en 2010. Depuis plus d’un an elle a repris le chemin de l‘école. A 42 ans et après 20 ans passés à travailler dans un bureau, elle a décidé de se reconvertir.

En 2009, les plus de 30 ans représentaient déjà 24% des étudiants aux Etats-Unis et selon Credit Karma, une société qui recense les crédits, les prêts étudiants chez les 35-49 ans ont augmenté de 47% ces trois dernières années.

Coup de projecteur sur le système éducatif américain

Pourquoi les Etats-Unis ont-ils quitté le haut du tableau mondial de l‘éducation il y a trente ans? Que réserve l’avenir ? Découvrez les réponses d’un Expert en matière d‘éducation.

Marc Tucker, Président du Centre national pour l‘éducation et l‘économie à Washington, nous parle des politiques actuelles et des réformes à venir aux Etats-Unis.

Il surveille les écoles américaines depuis les années 80. Selon lui, “ce ne sont pas les Etats-Unis qui ont pris du retard, mais beaucoup d’autres pays qui ont fait un bond en avant”.