DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'énigme des soubresauts du Soleil


futuris

L'énigme des soubresauts du Soleil

En partenariat avec

De violentes éruptions agitent notre Soleil. Un phénomène encore bien mystérieux qui perturbe nos systèmes de communication. Une question reste en suspens : comment se comporte le champ magnétique solaire ?

L’activité du Soleil est un casse-tête pour les scientifiques. Aujourd’hui, les plus grands télescopes solaires terrestres – comme celui de l’observatoire des Iles Canaries – ne suffisent pas pour mieux comprendre les sautes d’humeur de notre étoile. Mais les astrophysiciens espèrent beaucoup d’un nouvel outil. “Cela ne suffit pas d’observer le champ magnétique du soleil au cours d’une journée,” explique Bernard Gelly, astrophysicien au CNRS, “il faut être capable de le voir plusieurs fois par heure pour comprendre comment va se déclencher une éruption solaire par exemple,” souligne-t-il avant d’ajouter : “c’est très important d’avoir un très grand télescope et donc, la possibilité d’obtenir des détails d’imagerie qui seront quatre à cinq fois meilleurs que ce dont on dispose actuellement.”

Ces scientifiques qui participent à un projet de recherche de l’Union européenne sont déjà en train de développer un nouveau télescope solaire qui les aidera à mieux comprendre certains processus physiques et chimiques insaisissables du Soleil. L’instrument sera installé aux Iles Canaries et disposera d’un miroir de quatre mètres de diamètre et de certaines caractéristiques uniques. “L’atmosphère terrestre nuit à la qualité des images que nous réalisons du Soleil ; très souvent, elles sont floues,” assure Manuel Collados, coordinateur du projet de Télescope solaire européen (EST), “c’est pourquoi ce futur Télescope aura ce qu’on appelle un système d’optique adaptative qui corrigera en temps réel, dans nos observations, les déformations dues à l’atmosphère.”

Ce nouveau télescope, associé à ces homologues spatiaux en orbite autour de la Terre, devrait aider les chercheurs à prévoir avec une plus grande précision, les dangereux soubresauts du Soleil. “Actuellement, on sait quelles régions du Soleil ont le plus de chances d‘être agitées par des éruptions soudaines et immenses et de libérer de l‘énergie,” affirme Manuel Collados, “on est même capable de prévoir d’une manière ou d’une autre, si des éruptions vont se produire sous un, deux ou trois jours,” se réjouit-il avant d’ajouter : “mais ce qu’on ne peut pas déterminer, c’est quand elles auront lieu exactement et si elles seront plus ou moins violentes.”

Grâce à ce téléscope plus puissant, les scientifiques espèrent aussi en savoir plus sur la façon dont l‘énergie est créée dans le noyau du Soleil, transportée jusqu‘à la surface, puis libérée dans l’espace. Une meilleure connaissance du phénomène pourrait radicalement changer notre vie quotidienne. “Le Soleil produit de l‘énergie selon un mécanisme connu sous le terme de “fusion nucléaire”,” explique l’astrophysicien Héctor Socas Navarro (Institut d’astrophysique des Canaries), “aujourd’hui, on a tendance à penser que cette source d‘énergie – la fusion nucléaire – sera peut-être la meilleure réponse à notre crise énergétique actuelle : en principe, il s’agit d’une source d‘énergie propre, non polluante et en théorie, illimitée,” assure le scientifique, “à l’heure actuelle, des projets de recherche très importants essaient de reproduire cette source d‘énergie dans des réacteurs ; s’ils y parviennent,” lance-t-il, “ils pourraient apporter une solution indispensable aux problèmes énergétiques actuels de l’Humanité.”

Ce Télescope solaire européen pourrait livrer ses premières observations en 2020. Des données précieuses dans l’espoir d‘élucider les dernières énigmes de l’activité solaire.

www.est-east.eu

Prochain article

futuris

Une plus grande sécurité pour les petits aéronefs.