DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La première édition du concours Operalia


musica

La première édition du concours Operalia

En partenariat avec

Lundi 19 août dernier, Placido Domingo donnait le coup d’envoi de la vingtième édition du concours lyrique Operalia. Le temps d’une semaine, comme chaque année, il a auditionné quelques-unes des grandes voix d’opéra qui marqueront incontestablement les grandes scènes lyriques dans les années à venir et parmi les quarante jeunes chanteurs en lice en début de semaine, on ne compte d’ores et déjà plus que dix finalistes et les lauréats de cette édition 2013 seront départagés ce dimanche 25 août.

D’ici là et pour commémorer le vingtième anniversaire de l’événement, nous revenons sur les origines d’Operalia, dont la première édition était organisée à Paris en 1993. Il y a vingt ans, le ténor Placido Domingo affichait ainsi une double ambition encore d’actualité aujourd’hui : identifier les talents lyriques d’alors « pour faire vivre la musique » et les accompagner dans le lancement de leur carrière (justifiant que le jury du concours soit composé d’interprètes mais aussi des metteurs en scène ou des directeurs de salles de spectacles susceptibles de les faire travailler). Le ténor l’expliquait déjà en 1993 dans le cadre de la conférence de presse inaugurale du concours Operalia, qui était filmée à l’époque et fait aujourd’hui figure de documents d’archives rares.

En 1993, le jury du concours Operalia distinguait déjà quatre lauréats, qui débutaient alors une carrière et dont on connait aujourd’hui le rayonnement international. Il y a vingt ans, parmi les chanteurs distingués par le concours Operalia 1993, on retrouvait ainsi Nina Stemme, sans doute l’une des plus belles Isolde de la scène actuelle ; Inva Mula comptant nombre de premiers rôles à son répertoire de la Traviata à Carmen ou Marguerite dans Faust ; la soprano espagnole Ainhoa Arteta, qui se produit aujourd’hui sur la plupart des grandes scènes européennes et enfin la basse sud-coréenne Kwangchul Youn qui s’impose aujourd’hui comme un wagnérien incontournable. Et fort de ces carrières, on (re)découvre aujourd’hui leur performance dans le cadre du concours Operalia 1993.





www.opera-online.com

Prochain article

musica

L'héritage de Britten : un incontournable de la musique classique