DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pologne: une manifestation d'extrême droite dégénère à Varsovie


monde

Pologne: une manifestation d'extrême droite dégénère à Varsovie

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté lundi à Varsovie à l’appel de l’extrême droite, à l’occasion de la fête de l’Indépendance de la Pologne célébrée le 11 novembre. Selon les organisateurs, environ 50.000 personnes ont participé à cette manifestation.

La police, elle, n’a pas donné de chiffre. La mairie de Varsovie a décidé de dissoudre cette marche peu avant son terme, à la suite d’incidents provoqués par des groupes de jeunes en cagoules, dont certains arboraient les symboles de clubs polonais de football.

Les manifestants ont notamment attaqué un squat occupé par l’extrême gauche, endommagé plusieurs voitures, et brûlé sur une place centrale de la capitale une installation artistique représentant un grand arc-en-ciel en fleurs de papier et symbolisant la tolérance. “Environ 200 hooligans sympathisants fascistes ont attaqué notre squat avec des pierres et des coktails molotov. Ils ont essayé d’y pénétrer mais nous avons réussi à les repousser”, a dit à l’AFP un jeune résidant de ce squat portant un masque de ski et refusant de donner son nom. Les manifestants ont également attaqué la police à coups de jets de pierres et de bouteilles.

La police répondu par des gaz lacrymogènes et tirs de balles en caoutchouc. Quatre policiers ont été hospitalisés, alors qu’une quinzaine de personnes ont été arrêtées, selon le porte-parole de la police Mariusz Sokolowski. La manifestation était organisée à l’appel d’organisations d’extrême droite non représentées au Parlement. Les manifestants ont notamment réclamé la démission du gouvernement libéral de Donald Tusk.

Dans toute la Pologne, des cérémonies officielles se sont déroulées pour marquer le 95e anniversaire du retour à l’indépendance du pays.

La Pologne a retrouvé son indépendance le 11 novembre 1918 après avoir été rayée de la carte de l’Europe par la Russie, la Prusse et l’Autriche-Hongrie qui se sont partagés son territoire à la fin du XVIIIe siècle. En début d’après-midi, une marche, organisée par le président Bronislaw Komorowski, a rassemblé des milliers de personnes dans le centre de Varsovie. L’oposition, le parti conservateur Droit et Justice de Jaroslaw Kaczynski a, elle, organisé ses propres célébrations de l’anniversaire de l’indépendance à Cracovie.

AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Bulgarie : les universités de Sofia bloquées après un dimanche de manifestations