DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chine : Le cinéaste Zhang Yimou admet avoir ignoré la politique de l'enfant unique

Vous lisez:

Chine : Le cinéaste Zhang Yimou admet avoir ignoré la politique de l'enfant unique

Taille du texte Aa Aa

Le célèbre réalisateur chinois Zhang Yimou a reconnu avoir eu trois enfants avec sa femme actuelle et a présenté des excuses par le biais de sa société de tournage, admettant implicitement ses entorses à la politique de l’enfant unique.

Le metteur en scène de “Épouses et concubines” a eu deux fils et une fille avec son épouse, a indiqué dans un microblog le studio Yimou, la société du cinéaste. Ce dernier est l’un des principaux personnages culturels de la Chine officielle.

Ayant eu un enfant de sa précédente femme, il violerait ainsi les règles draconiennes du planning familial chinois. M. Zhang “souhaite présenter ses excuses sincères au public pour les répercussions négatives” de cette affaire, a précisé le communiqué. Le réalisateur du “Sorgho rouge”, du “Secret des poignards volants” et de “Hero”, dont l’absence de la vie culturelle publique a été notée ces dernières semaines, a été accusé en mai par des quotidiens chinois d’avoir eu au moins sept descendants de différentes femmes.

Ces allégations sont “fausses”, a assuré le studio Yimou, qui a menacé leurs auteurs de poursuites judiciaires. “Ces affirmations fausses ont gravement porté atteinte au cours normal de la vie familiale de Zhang Yimou”, a assuré sa société.

Les services du planning familial avaient ouvert une enquête visant le cinéaste qui, étant donné ses hauts revenus, est susceptible d’encourir une amende très élevée.

Les internautes chinois ont été nombreux à s’offusquer de ces violations présumées de Zhang, que seuls peuvent se permettre selon eux les riches Chinois. “Il a manifestement violé la loi et malgré tout il ose se plaindre sans vergogne que la vie (de sa famille) soit affectée”, a réagi lundi un internaute sur Sina Weibo, le principal service de microblogs de la Chine.

D’autres Chinois, s’exprimant également en ligne, trouvaient toutefois des circonstances atténuantes à Zhang Yimou, en dénonçant les avortements imposés par le planning familial et estimant qu’il était grand temps d’abolir cette loi responsable de tant de dégâts dans les familles. Pékin a annoncé le mois dernier une importante modification de sa politique de contrôle des naissances, en assurant que les couples dont seul un membre est enfant unique seraient désormais autorisés à avoir deux enfants.

Mais beaucoup de Chinois, et notamment des experts économiques et des démographes, préconisent l’abolition totale de cette loi impopulaire, la population vieillissante laissant présager dans l’avenir de grosses difficultés économiques et sociales. Autrefois loué pour des films interdits par la censure, Zhang Yimou, 62 ans, est devenu l’un des promoteurs du régime, apportant son concours aux grandes cérémonies officielles, comme les 60 ans de la Chine communiste en 2009 ou l’ouverture des jeux Olympiques de Pékin en 2008.

(AFP)