DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vol d'un camion avec un chargement radioactif dangereux au Mexique


monde

Vol d'un camion avec un chargement radioactif dangereux au Mexique

Un camion transportant une substance radioactive à usage médical potentiellement “extrêmement dangereuse” a été dérobé au Mexique, a annoncé mercredi l’Agence internationale de l‘énergie atomique (AIEA).

“Au moment du vol, la source (radioactive) était correctement protégée. Mais la source pourrait être extrêmement dangereuse pour quelqu’un si la protection était enlevée ou bien endommagée”, a précisé l’agence de l’ONU basée à Vienne dans un communiqué.
communiqué

Le vol s’est produit le 2 décembre, a précisé l’AIEA, qui a été informée de l’incident par l’autorité nucléaire du pays (==CNSNS=).

Le camion transportait la substance radioactive de type Cobalt 60, utilisée en radiothérapie, provenant d’un hôpital de la ville de Tijuana (nord). Il a été dérobé à Tepojaco, une ville proche de Mexico.

Les autorités mexicaines effectuent actuellement des recherches pour retrouver la camion et ont diffusé un communiqué pour mettre en garde le public.

La substance pourrait en théorie être employée dans une “bombe sale” combinant explosifs conventionnels et isotopes radioactifs.

Les experts mettent régulièrement en garde contre le danger que représentent les stocks importants de ce type de substances entreposées dans les hôpitaux sans surveillance suffisante.

L’année dernière, l’AIEA a répertorié 17 cas de possession illégale et de tentatives de vente de substances nucléaires et 24 cas de vols ou de pertes, ce qui représente “la partie visible de l’iceberg”, selon l’Agence.

De nombreux cas concernent notamment d’anciennes républiques soviétiques, comme la Tchétchénie, la Géorgie et la Moldavie, où plusieurs personnes ont été arrêtées en 2011 en tentant de vendre de l’uranium pouvant servir à fabriquer des armes.

Des efforts importants ont été engagés au niveau international depuis la chute de l’Union soviétique en 1991 et les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis pour empêcher les matériaux nucléaires de tomber entre des mains mal intentionnées.

Le président américain Barack Obama a présidé un sommet sur le sujet en 2010, qui a été suivi d’un deuxième sommet à Séoul l’année dernière. Un troisième est prévu en mars 2014 à La Haye.

Selon un rapport publié en juillet par l’Arms Control Association et l’organisation Partnership for Global Security, des progrès ont été réalisés pour réduire cette menace mais un travail “significatif” reste à accomplir.

AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Travail le dimanche, l'exception française en Europe