DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mais qui défiera Warren Buffett ?


monde

Mais qui défiera Warren Buffett ?

Les passionnés de paris sportifs risquent de vibrer le temps d’un instant. Mardi dernier, le magnat des finances Warren Buffett et l’entreprise de prêt de Detroit, Quicken Loans, ont promi la somme rondelette d’un milliard de dollars à quiconque capable de pronostiquer le “perfect bracket”, à savoir le nom des équipes disputant les phases finales du championnat universitaire américain de basket-ball.

Pour espérer toucher du doigt le chèque du milliardaire, les parieurs devront donner le tableau exact des phases finales du championnat masculin. A savoir les quatre dernières équipes des 64 sélectionnées pour participer au championnat de la NCAA. Et le potentiel gagnant aura alors à faire un choix bien cornélien : se voir verser 25 millions de dollars pendant quarante ans ou accepter de ne recevoir que 500 millions en un seul versement…

Une chance sur un quintillions (un 9 avec 18 zéros) d’obtenir les bons noms

Pour le mathématicien Jeffrey Bergen, Warren Buffett ne se mouille pas vraiment en proposant ce pari un peu fou. La probabilité qu’une personne trouve le quatuor magique est très mince, puisque les parieurs n’ont seulement qu’une chance sur 128 milliards de trouver la bonne combinaison. Bien que très populaires, les paris sur cette compétition sont très hasardeux. En moyenne seuls 1% des parieurs arrivent à trouver quelles équipes passeront la première phase. Eliminations directes, surprises multiples au cours du championnat… cette compétition demeure trés aléatoire. En comparaison, la Coupe de France de football, fonctionnant sur le même modèle, est un jeu d’enfant pour les parieurs.

Un milliard pour dix millions de concurrents

Cependant, les internautes seront certainement plusieurs centaines de milliers à se précipiter sur une offre aussi alléchante. Pour corser un peu plus le concours, ce dernier sera réservé aux dix millions d’internautes qui s’inscriront les premier, le 3 mars prochain. De quoi avoir du temps pour méditer et trouver les équipes du “Final Four”. Sur Twitter déjà, les internautes se déchainent.

Certains se veulent pragmatiques :


D’autres sont plus que créatifs:

Plusieurs personnes ont déjà jeté l’éponge:


Et enfin certains pensent qu’à deux c’est toujours mieux !


Un concours qui pourrait, qui sait, voir pronostiqué le premier “perfect bracket” de l’histoire – encore plus fort que Alex Herrman, un étudiant qui avait réussi à prédire les deux premiers tours du championnat. Alors qui sera le nouveau Paul le Poulpe?

Prochain article

monde

Milliardaire cherche mari pour sa fille lesbienne, bien payé