DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ouganda : la loi anti-homosexualité sera promulguée


monde

Ouganda : la loi anti-homosexualité sera promulguée

Le président ougandais, Yoweri Museveni, a annoncé qu’il promulguera une nouvelle loi anti-homosexualité, durcissant la répression contre les homosexuels, dans le pays.

La loi en question, votée à une majorité écrasante le 20 décembre 2013 par le Parlement ougandais, prévoit notamment la prison à vie pour les récidivistes.

L’homosexualité masculine est déjà interdite dans le pays, la loi condamnera également les relations entre les femmes et toute “propagande” en faveur des pratiques homosexuelles.

Revirement de situation

Le président Museveni a justifié sa position en se basant notamment sur les résultats de l‘équipe scientifique mise en place par le ministère de la Santé afin d‘étudier l’homosexualité et la génétique chez les humains. L‘équipe a affirmé que “l’homosexualité est un comportement appris, que certaines personnes adoptent parfois pour de l’argent”.

Un mois plus tôt, le projet de loi anti-homosexualité créé en 2009, prévoyant notamment la peine de mort pour les contrevenants, avait été abandonnée. M. Mirudi, porte-parole de la présidence ougandaise, avait expliqué que le chef de l’Etat considérait que les gays étaient “malades” mais que la répression n‘était pas un remède.

L’Ouganda averti par Washington

Le président américain Barack Obama a confié son inquiétude au sujet de la loi ce dimanche : “Le projet de loi anti-homosexualité en Ouganda, une fois promulgué, sera plus qu’un affront et un danger pour la communauté gay d’Ouganda. Ce sera un pas en arrière pour tous les Ougandais, et donnera une mauvaise image de l’engagement de l’Ouganda en faveur de la protection des droits de l’homme de son peuple”.

En 2001, David Kato, un Ougandais de 43 ans militant actif de l’association «Minorités sexuelles», avait été assassiné à son domicile. «Pendez-les», avait titré un magazine ougandais qui avait divulgué son nom, son adresse et sa photo ainsi que ceux d’autres militants quelques jours avant son assassinat.

Dans la plupart des pays du continent, l’homosexualité est sanctionnée par des peines de prison pouvant aller jusqu‘à la peine de mort.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Sortie de piste pour le ski alpin francais à Sotchi