DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un nouveau cas de « trou géant » en Russie


monde

Un nouveau cas de « trou géant » en Russie

Le sous-sol russe serait-il un gruyère ? C’est la question que l’on peut légitimement se poser après l’incident qui s’est produit cette semaine dans l’est du pays. Une galerie désaffectée d’une mine s’est en effet effondrée dans la région de Perm, située à un millier de kilomètre de Moscou. Au sol, les habitants de la localité, Solikamsk, ont découvert un trou béant de 20 mètres sur 30.

Le cratère qui s’est formé suite à l’effondrement :

Cette mine de potasse est exploitée par la société Uralkali, la plus importante compagnie russe dans ce domaine. La ville Solikamsk a été créée ex nihilo par la compagnie pour loger ses mineurs. Le complexe minier comporte deux mines principales, Solikamsk-1 et Solikamsk-2. C’est une des galeries de cette dernière qui s’est effondrée, sans causer de victime, selon les autorités.

Des infiltrations d’eau dans cette partie de la mine abandonnée seraient à l’origine de l’incident. La compagnie a procédé à l’évacuation de la totalité de la mine, avant que le trou n’apparaisse. Les autorités locales indiquent que le cratère risque de s’agrandir, mais affirment qu’aucun risque ne plane sur la population. Le trou s’est formé loin des zones d’habitation, engloutissant dans sa chute d’anciens jardins ouvriers plantés de vieilles cabanes abandonnées.

Loacalisation de Solikamsk en Russie :

L’été dernier, un autre « trou géant » découvert en Russie, avait suscité l’émoi et l’étonnement. Mais contrairement à Solikamsk, l’origine de la cavité découverte en Sibérie n’est pas liée à la présence sur place d’une mine. Des scientifiques dépêchés sur place, en juillet dernier, ont émis l’hypothèse que le trou avait été créé par une explosion de gaz naturel.

Les effondrements de mine, bien que peu fréquent, ne sont malgré tout pas rares. En Suède, sur un site à l’image de Solikamsk, la ville de Kiruna va être déplacée. En effet, cette localité du nord de la Suède est la plus grande mine de fer souterraine au monde. Mine et ville destinée à héberger les mineurs, ont été créées au début du siècle dernier. Au fil des années, la mine n’a eu de cesse de s’étendre, au point que le sous-sol situé directement sous la ville risque de s’effondrer. Pour éviter toute catastrophe, le projet d’une ville qui sera (re)construite à 3 kilomètres de l’ancienne a été validé par les autorités. Trois kilomètres est-ce assez ? Dans quelques décennies, une « nouvelle nouvelle ville » sera peut-être envisagée…

“Kiruna 4-ever”, la nouvelle Kiruna :

Kiruna 4-ever – How to Move a City? from whitearkitekter on Vimeo.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des paramilitaires indiens prennent d'assaut un hashram, le gourou arrêté