DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Journée mondiale contre le Sida : la lutte continue

Vous lisez:

Journée mondiale contre le Sida : la lutte continue

Taille du texte Aa Aa

Un préservatif pour s’aimer en tout sécurité. En Afrique du Sud comme partout ailleurs son utilisation est une nécessité et il faut le rappeler en cette journée mondiale contre le sida. On meurt encore et toujours du sida.

Dans la nation arc-en-ciel de feu Nelson Mandela, plus d’un habitant sur 10 vit avec le virus, c’est le pays qui compte le plus de malades dans le monde.

AIDS poursuit sa lutte sans relâche et l’espoir est revenu dix ans après la première distribution gratuite des anti-rétroviraux, mais la vigilance reste de mise : “maintenant, le problème, c’est le niveau de la prévention, car il y a de plus en plus de gens qui n’utilisent pas de préservatifs. Les campagnes se concentrent davantage sur les traitements sans encourager les gens à réfléchir à la prévention, c’est ça le problème actuel”, explique cette représentante d’AIDS Afrique du Sud.

L’Organisation Mondiale de la Santé est sur la même ligne. Si 15 millions de personnes pourraient bénéficier d’un traitement dans le monde en 2015, le meilleur traitement, c’est la prévention qui reste difficile dans certains milieux comme celui des travailleurs du sexe, parmi les homosexuels, les usagers de drogues et les seniors notamment en occident comme l’explique ce médecin.

L’OMS appelle également les deux géants démographiques de la planète, l’Inde et la Chine à agir davantage contre le sida. La plupart des experts estiment que le nombre de séropositifs y est largement sous-évalué.

Depuis le début de la pandémie au début des années 80, plus de 25 millions de personnes sont mortes. Les scientifiques poursuivent leurs recherches pour parvenir enfin à un vaccin.