DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marrakech : hommages et compétition du festival international du film

Vous lisez:

Marrakech : hommages et compétition du festival international du film

Taille du texte Aa Aa

Christopher Cummins, euronews : “Soyez les bienvenus sur le tapis rouge de la ville rouge pour le quatorzième festival international du film. Quatre

Christopher Cummins, euronews :
“Soyez les bienvenus sur le tapis rouge de la ville rouge pour le quatorzième festival international du film. Quatre vingt sept films venus de vingt deux pays qui présentent tout le spectre des émotions humaines. Pour les films en compétition les thèmes sont la vérité et la recherche de sens, certains sont drôles et touchants et d’autres sombres et troublants.”

En compétition “L‘éléphant bleu” réalisé par Marwan Hamed qui était aussi l’auteur du film “L’immeuble Yacoubian”.

Karim Abdel Aziz joue dans ce film : “Je suis ravi que le film L‘éléphant bleu soit en compétition dans le festival du film de Marrakech. C’est très différent de tous les autres rôles que j’ai joués ces 17 dernières années. C’est la raison pour laquelle je l’ai fait. J’ai changé de visage, j’ai perdu 10 kilos.”

Aussi en compétition “Things people do”. Bill, un père de famille dévoué, perd son travail du jour au lendemain. Il n’a alors pas d’autre choix que celui d’entrer, presque à son insu, dans l’illégalité.

Le film a été réalisé par Saar Klein :
“Cela parle d’un homme très bon qui vit en Amérique, un cadre moyen qui perd son boulot et qui commence à dériver et à faire des choses qui vont à l’encontre de ce à quoi il croit. Cette plongée dans le délit est de plus en plus profonde. Le film parle de ces décisions qu’il faut savoir prendre pour protéger sa famille dans ce monde très compliqué.”

Chris Cummins : “C’est une des traditions du festival d’honorer ceux qui ont servi l’industrie du cinéma avec distinction. L’acteur égyptien Adel Imam compte plus de 100 films à son actif. Autre personne récompensée, l’acteur britannique Jeremy Irons.”

Jeremy Irons : “J’aime un bon marchandage. Ce matin j‘étais en ville en train d’acheter des tapis pour mon fils et d’apprécier un thé, j’adore le thé à la menthe, et négocier avec un homme qui connaît ses tapis bien mieux que je pourrais le faire.”

Chris Cummins : “Et maintenant vous avez un tapis rouge, non ?”

Jeremy Irons : “Un quoi ? Ah oui un tapis rouge. On aurait pu mieux faire, on aurait pu avoir un beau tapis berbère plutôt qu’un bout de moquette ou quoi que ce soit d’autre.”