DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'UE condamne les arrestations de journalistes en Turquie


Turquie

L'UE condamne les arrestations de journalistes en Turquie

L’Union Européenne condamne l’offensive de la Turquie contre les médias et considère que les arrestations de journalistes menées ce dimanche sont “incompatibles avec la liberté de la presse.”

Vingt-sept personnes ont été interpellées dans un vaste coup de filet contre les partisans du prédicateur islamiste Fethullah Gülen, l’ennemi numéro un du président Turc Recep Tayyip Erdogan.

“C‘était là les seuls médias anti-gouvernement et ils représentaient des millions de personnes” explique Mustafa Yesil, le responsable de la Fondations des journalistes et des écrivains. Pour lui, il s’agit “d’un régime autocratique aux mains d’un seul homme” mais le peuple, selon lui, “n’a pas l’intention de le laisser faire.”

Côté gouvernemental le premier ministre Ahmet Davutoglu donne le ton et menace de faire payer ceux qui s’en prennent à l’Etat. “Ces gens qui ont pénétré les institutions de l’Etat” dit il, “qui ont placé sur écoute les rencontres les plus privées du Premier ministre et du Président, ceux qui ont conspiré contre nos services de renseignements, ces gens ne devraient pas croire que tout cela restera impayé.”

Cette nouvelle rafle survient un an après le scandale de corruption au sommet de l’Etat, révélé par des écoutes téléphoniques, et une fois encore tous les détails des opérations avaient été annoncés sur internet.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

James Bond et les cyber-pirates de Sony Pictures