DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quand le groupe État islamique est passé à l'offensive

Vous lisez:

Quand le groupe État islamique est passé à l'offensive

Taille du texte Aa Aa

Il est né d’une scission d’Al-Qaïda en Irak et s’est renforcé dans le chaos de la guerre civile en Syrie. En 2014, le groupe État Islamique a chamboulé le damier géopolitique au Moyen-Orient et mis en “échec et mat” toute la région. L’organisation jihadiste a surpassé Al-Qaïda par son usage de la violence et ses méthodes de propagande.

Leur avancée a été fulgurante et a provoqué la débâcle de l’armée irakienne. Fin juin, les combattants du groupe État Islamique, équipés de blindés américains abandonnés par les soldats irakiens, proclament un « califat islamique » sur les régions conquises par l’organisation en Syrie et en Irak.

Ils contrôlent alors des barrages, des raffineries, des sites sensibles, autant de sources de financement pour ces jihadistes auxquels seuls s’opposent, sur le terrain, les peshmergas, des combattants du Kurdistan irakien.

C’est dans cette région du nord de l’Irak que les yézidis ont cherché refuge. Le groupe État islamique a menacé de mort cette minorité religieuse. Des femmes ont été réduites en esclavage, des milliers de yézidis ont été abattus a bout portant quand ils n’ont pas été, enfant compris, enterrés vivants.

Ces atrocités, les jihadistes les ont commises aussi en Syrie, ou ils ont répandu la terreur à coup de crucifixions et de décapitations sur la place publique.

Bien plus qu’un groupe, l‘État islamique est une véritable armée, estimée à plus de 30 000 hommes dont près de la moitié ne sont ni Irakiens, ni Syriens. Ainsi, 3 000 occidentaux auraient en quelques mois grossi les rangs de l’organisation jihadiste.

En Syrie, après s‘être emparés de plusieurs grandes villes, ils se sont acharnés sur celle de Kobané. Cette cité kurde syrienne frontalière de la Turquie défendue depuis des semaines par les peshmergas irakiens, appuyés par les frappes aériennes de la coalition mené para les Etats Unis, est devenue le symbole de la lutte contre les djihadistes.