DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelles émeutes au Niger contre Charlie Hebdo, 5 morts et des églises vandalisées

Le drapeau français brûlé dans les rues de Niamey. Au Niger, deuxième journée de manifestation hostile à la publication d’une caricature de Mahomet

Vous lisez:

Nouvelles émeutes au Niger contre Charlie Hebdo, 5 morts et des églises vandalisées

Taille du texte Aa Aa

Le drapeau français brûlé dans les rues de Niamey.

Point of view

Ceux qui pillent ces lieux de culte, qui persécutent et tuent leurs compatriotes chrétiens ou les étrangers qui vivent au Niger n'ont rien compris à l'islam.

Au Niger, deuxième journée de manifestation hostile à la publication d’une caricature de Mahomet à la une de Charlie Hebdo.
Des rassemblements qui ont dégénéré samedi. Cinq personnes sont mortes. La veille, cinq autres avaient été tuées à Zinder, deuxième ville du pays. Une dizaine d‘églises chrétiennes ont été pillées et saccagées. Des commerces appartenant à des non-musulmans ont été détruits. Une vague de violence condamnée par le président Issoufou : “Ceux qui pillent ces lieux de culte, qui les profanent, qui persécutent et tuent leurs compatriotes chrétiens ou les étrangers qui vivent sur le sol de notre pays n’ont rien compris à l’islam” a-t-il déclaré. Les 2000 Français présents au Niger ont été invités à rester chez eux.

Pour les manifestants musulmans à Sanaa au Yémen, la ligne rouge a été franchit. Cette caricature disent-ils est une nouvelle provocation.
“ Aujourd’hui nous leur disons : ça suffit d’insulter notre prophète et c’est un message du peuple yéménite : si vous n’arrêtez pas de vous moquer de notre prophète, vous allez le regretter dans le futur” dit un manifestant.

La semaine dernière, Al-Qaïda au Yémen a revendiqué la responsabilité de l’attentat contre Charlie Hebdo.
Deux Français liés à la nébuleuse islamiste ont été arrêtés samedi au Yémen, on ignore s’il y a un lien avec les jihadistes parisiens.