DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Yémen: le parlement rejete la démission du président


Yémen

Yémen: le parlement rejete la démission du président

“Le Yémen est dans une impasse totale”. C’est le constat dressé par le président lui-même, Abd Rabbo Mansour Hadi.
Après deux ans à la tête de l’Etat, cet homme de 69 ans a annoncé sa démission ce jeudi, dans la foulée de celle du Premier ministre.

Ces deux démissions ont été immédiatement rejetées par le parlement qui doit se réunir ce vendredi en urgence. Objectif : tenter de trouver une solution à la crise que traverse ce pays depuis plusieurs semaines. Une crise qui s’est accélérée ces derniers jours.

Mardi, des miliciens chiites, appelés Houthis, ont lancé un assaut contre le palais présidentiel dans la capitale. Depuis, le président et le gouvernement se trouvent isolés.

Abd Rabbo Mansour Hadi a bien tenté de lâcher du lest en faveur des rebelles, mais sans résultat.

Ce jeudi, l'ONU a dépêché sur place un émissaire pour instaurer un dialogue. Une tâche difficile tant ce pays est miné par les clivages politiques et tribaux.

Le Yémen a longtemps été coupé en deux. Aujourd’hui, il est le fief d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), groupe islamiste sunnite. Les rivaux d’Al-Qaïda sont notamment les miliciens houthis qui, aujourd’hui, tiennent la capitale.

Les experts disent craindre un effondrement total de l’Etat, et une situation de chaos comme en Somalie

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

"L'euro ou la drachme, ca m'est égal, je serai toujours au chomâge"