DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La dynastie saoudienne


Arabie Saoudite

La dynastie saoudienne

Le roi Abdelaziz et ses descendants

La dynastie saoudienne est constituée des descendants de Abdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud, le fondateur du troisième État saoudien et premier roi de l’Arabie saoudite moderne. Il régna pendant deux décennies, du 22 septembre 1932 à sa mort, le 9 novembre 1953. Il a eu pas moins de 36 filles et 53 fils. En soixante ans, six d’entre eux se sont succédé sur le trône saoudien. Voici leurs règnes :

- Saoud : 1953-1964

- Fayçal : 1964-1975

- Khaled : 1975-1982

- Fahd : 1982-2005

- Abdallah : 2005-2015

- Salmane : 2015 –

Salmane, le nouveau roi

Salmane est le 25ème fils d’Abdelaziz. Né en 1935, il a débuté sa carrière à l‘âge de 20 ans comme gouverneur de la capitale Ryad, poste qu’il a occupé jusqu’en 2011, contribuant activement au développement de cette cité, construite en plein désert. Le 5 novembre 2011, il est nommé ministre de la Défense par le roi Abdallah puis est choisi l’année suivante comme prince héritier, suite à la mort de son frère Nayef. Devenu numéro deux du royaume, il occupe alors une place centrale dans la vie politique saoudienne, d’autant que le roi, vieux et malade, est de plus en plus absent. Salmane préside régulièrement le Conseil des ministres et se déplace à l‘étranger, ce qui lui permet d’acquérir une stature internationale. À la mort d’Abdallah, le 23 janvier 2015, il accède officiellement au trône saoudien. Mais, son âge (79 ans) et sa santé fragile, laissent présager un règne court. Il aura pour tâche de mettre en oeuvre les réformes économiques et sociales, entamées sous le règne d’Abdallah, et de garantir la stabilité de la région, menacée par les conflits au Moyen-Orient.

Moqren, le prince héritier

Né en 1945, Moqren est le plus jeune fils survivant d’Abdelaziz, le premier roi d’Arabie Saoudite. Diplomé de l‘école militaire de Cranwell, il sert d’abord dans l’armée de l’air avant d’occuper, dans les années 1980, les fonctions de gouverneur à Haël puis à Médine. En 2005, il est nommé à la tête de services du renseignement, ce qui lui permet de parfaire ses connaissances de la politique étrangère. Sept ans plus tard, il devient l‘émissaire personnel du roi Abdallah, avant d‘être désigné, quelques mois plus tard deuxième vice-président du Conseil des ministres. Le 27 mars 2014, un décret royal annonce sa nomination comme futur prince héritier. Il pourrait devenir, en cas de décès de Salmane, le huitième roi d’Arabie saoudite. Libéral, il est réputé pour son hostilité à l‘égard de l’Iran.

La deuxième génération

L’actuel ministre de l’Intérieur Mohammed ben Nayef a été désigné ‘‘futur prince héritier’‘ par le nouveau roi Salmane et se retrouve donc deuxième dans l’ordre de succession au trône, après son oncle Moqren. Fils du prince Nayef, décédé en 2012, il pourrait être le premier roi de la deuxième génération, celle des petits-fils du roi Abdel Aziz. Salmane a par ailleurs nommé son fils, Mohammed, à un autre poste clé du royaume : celui de ministre de la Défense.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Thaïlande : Shinawatra exclue de la vie politique et bientôt jugée