DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des substances toxiques compliquent l'enquête sur le crash du F-16


Espagne

Des substances toxiques compliquent l'enquête sur le crash du F-16

L’enquête sur le crash du F-16 en Espagne est rendue difficile par des substances très toxiques dégagées par l‘épave de l’appareil.

Le porte-parole de l’armée de l’air espagnol, Jose Guerreira, a expliqué que les résidus de carburants encore présents sur le tarmac limitent l’accès au site et retardent la recherche des boites noires de l’appareil.

“La première chose à faire est de nettoyer le site de l’accident des résidus d’hydrazine” a-t-il dit. “Nous devrons aussi vérifier que les capsules d’explosives des sièges éjectables ne représentent aucune menace avant d’avoir accès au site.”

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est arrivé mardi sur la base aérienne pour se recueillir avec son homologue espagnol sur le site de l’accident de l’avion de combat.

“Je suis aussi venu saluer les militaires du détachement qui étaient venus ici pour cet exercice de très haut niveau, qui sont meurtris, secoués, traumatisés” a déclaré le ministre français.

Selon les derniers bilans, l’accident du F-16 grec a tué onze personnes, dont neuf Français, et fait vingt-et-un blessés. Sept des victimes françaises venaient de la base aérienne de Nancy.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Menace jihadiste : opération policière près de Montpellier