DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Après l'attaque au Tchad, Boko Haram terrorise Gombe au Nigeria


Tchad

Après l'attaque au Tchad, Boko Haram terrorise Gombe au Nigeria

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Rien n’arrête Boko Haram : la ville de Gombe, capitale régionale dans le nord-est du Nigeria, a été envahie quelques heures hier. Ne rencontrant pas de résistance, des centaines d’islamistes ont distribué des tracts appelant les populations à ne pas aller voter. La présidentielle est dans six semaines.

La veille, Boko Haram avait attaqué pour la première fois un village au Tchad : Ngouboua, dévasté par les islamistes venus par surprise dans la nuit. Un militaire tchadien et le chef du canton ont été tués.
Le gouverneur de la région du Lac, le général Bayana Gossingar, se veut rassurant :“Ca n’est jamais arrivé avant, c’est la première fois, mais nous savions que ça pouvait arriver, qu’ils pouvaient monter un coup médiatique. Ca ne se reproduira plus. Nous avons des troupes qui viennent ici pour sécuriser la région. Une fois qu’elle sera sécurisée, les gens pourront se réinstaller.”
Ngouboua, à seulement 18 km du Nigeria, accueille plus de 7.000 réfugiés qui ont fui les attaques de Boko Haram. Malgré la détermination des militaires tchadiens, les réfugiés nigérians se sentent à nouveau à la merci des islamistes.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Fusillade à Copenhague lors d'un débat sur la liberté d'expression