PUBLICITÉ

Après l'attaque au Tchad, Boko Haram terrorise Gombe au Nigeria

Après l'attaque au Tchad, Boko Haram terrorise Gombe au Nigeria
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Au lendemain d'une première attaque au Tchad, Boko Haram investit Gombe au Nigéria.

PUBLICITÉ

Rien n’arrête Boko Haram : la ville de Gombe, capitale régionale dans le nord-est du Nigeria, a été envahie quelques heures hier. Ne rencontrant pas de résistance, des centaines d’islamistes ont distribué des tracts appelant les populations à ne pas aller voter. La présidentielle est dans six semaines.

La veille, Boko Haram avait attaqué pour la première fois un village au Tchad : Ngouboua, dévasté par les islamistes venus par surprise dans la nuit. Un militaire tchadien et le chef du canton ont été tués.
Le gouverneur de la région du Lac, le général Bayana Gossingar, se veut rassurant :“Ca n’est jamais arrivé avant, c’est la première fois, mais nous savions que ça pouvait arriver, qu’ils pouvaient monter un coup médiatique. Ca ne se reproduira plus. Nous avons des troupes qui viennent ici pour sécuriser la région. Une fois qu’elle sera sécurisée, les gens pourront se réinstaller.”
Ngouboua, à seulement 18 km du Nigeria, accueille plus de 7.000 réfugiés qui ont fui les attaques de Boko Haram. Malgré la détermination des militaires tchadiens, les réfugiés nigérians se sentent à nouveau à la merci des islamistes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Attaque au couteau "terroriste" dans une église de Sidney

Un homme suspecté d'être membre actif du groupe Etat islamique arrêté en Italie

Russie : trois personnes arrêtées lors d'une opération antiterroriste au Daghestan