DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Martin Schulz : il n'y a pas de différence de traitement entre la France et la Grèce


Le bureau de Bruxelles

Martin Schulz : il n'y a pas de différence de traitement entre la France et la Grèce

Au lendemain de la décision de la Commission européenne de donner deux ans de plus à la France pour réduire son déficit, euronews a demandé au président du Parlement européen s’il y avait une différence de traitement entre la France et la Grèce.

“ La France fait beaucoup pour réduire son déficit public. Il y a un programme de 50 milliards d’euros pour réduire les dépenses en France. Les gens qui manifestent dans les rues ne manifestent pas contre le gouvernement parce qu’il leur fait des cadeaux. La France est aussi sous surveillance budgétaire et il n’y a pas de différence de traitement “, a assuré Martin Schulz.

Le social-démocrate allemand a ainsi rappelé que 240 milliards d’euros avaient été prêtés à la Grèce depuis 2010 et a évoqué le problème de l‘évasion fiscale.

“ La Grèce n’est pas un pays qui a été mal traité. Il y a eu beaucoup de solidarité envers la Grèce. Mais il n’y a pas eu de solidarité à l’intérieur du pays. Les citoyens ordinaires, les jeunes, les retraités, les employés ont payé la facture pendant que des milliards étaient sortis du pays par des gens très riches et transférés dans des paradis fiscaux. C’est cela le scandale “, souligne-t-il.

Un problème qui touche de nombreux pays européens et sur lequel une commission spéciale du Parlement européen va enquêter dans les prochains mois. C’est le français Alain Lamassoure qui la présidera, un eurodéputé spécialisé dans les questions financières et budgétaires.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Energie : vers une Europe plus intégrée