DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après le cyclone, le Vanuatu a besoin du reste du monde

Le président du Vanuatu appelle à l'aide internationale après le cyclone monstrueux qui a ravagé le petit archipel.

Vous lisez:

Après le cyclone, le Vanuatu a besoin du reste du monde

Taille du texte Aa Aa

Le président du Vanuatu lance un appel à l’aide, après le passage du terrible cyclone Pam ce week-end. Il a tout détruit sur son passage, laissant un paysage de désolation sur cet archipel de 83 îles.

Point of view

Le peuple de Vanuatu est décimé

Les spécialistes comparent déjà Pam au typhon Haiyan, qui avait ravagé les Philippines en 2013.

Trés ému, le président du Vanuatu, en déplacement au Japon pour, ironie du sort, une conférence sur les désastres, appelle à l’aide internationale :
“Les gens n’en sont pas encore sortis, a déclaré le président Baldwin Lonsdale. Ils sont encore désespérés, bouleversés. Il va falloir du temps avant qu’ils ne s’en remettent. Les habitants de la république du Vanuatu ont besoin maintenant d’aide humanitaire.”

Le bilan est de 8 morts. Mais il pourrait s’alourdir, car les petites îles qui constituent cet archipel reculé du Pacifique sud sont difficile à atteindre.

A l’aéroport de la capitale les vols devaient reprendre ce lundi, pour acheminer l’aide et évacuer les touristes.

“C’est dévasté, dit une jeune touriste. Cette magnifique station balnéaire cinq étoiles n’est plus qu’une ruine.”

“Le peuple de Vanuatu est décimé”, dit, en larmes, une autre touriste.

L’urgence désormais c’est l’eau potable, la nourriture, et lutter contre les épidémies. Pour le président, le “changement climatique” a une responsabilité dans cette catastrophe. Il constate la montée du niveau de la mer, et les modifications météorologiques.