DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

OTAN : manoeuvres sous haute tension en Mer Noire

Un an après l’annexion de la Crimée par la Russie, l’OTAN poursuit ses exercices navals en Mer noire, au large de la Roumanie. Des bâtiments

Vous lisez:

OTAN : manoeuvres sous haute tension en Mer Noire

Taille du texte Aa Aa

Un an après l’annexion de la Crimée par la Russie, l’OTAN poursuit ses exercices navals en Mer noire, au large de la Roumanie. Des bâtiments américains, canadiens, turcs, allemands, italiens et Roumains y simulent des ripostes anti-aériennes et sous-marines.

Notre envoyé spécial, Andrei Beketov, a passé quelques jours avec eux. “ Les navires de guerre de six pays de l’OTAN croisent à 300 kilomètres seulement des côtes de Crimée. Leurs capitaines assurent qu’ils n’ont pas intensifié leur programme après l’augmentation de la présence militaire russe dans la région. Cependant, le fait qu’ils n’aient pas annulé leurs manoeuvres d’entraînement envoie un message sans équivoque, “ nous dit-il.

Ici, des avions de combat roumains apprennent à se coordonner avec les vaisseaux des autres pays. A la tête de l’opération : le croiseur américain lance-missiles USS Vicksburg. Il est commandé par le contre-amiral Brad Williamson. “ Nous nous soucions bien sûr de ce qui se passe ici. Et de toute évidence, la situation est très regrettable. Donc, en venant ici, nous affichons la valeur qu’accorde l’OTAN à ses alliés de la Mer noire que sont la Turquie, la Bulgarie et la Roumanie. Et il est tout aussi important que nous venions nous entraîner avec eux. Je pense que, dans les circonstances actuelles, cela les rassure, “ explique-t-il.

La Russie a accusé l’OTAN de se livrer à des jeux de guerre agressifs et a prévenu que la présence alliée à proximité des frontières russes auraient de sérieuses conséquences sur le règlement du conflit ukrainien. La semaine dernière, le ministère russe de la Défense a lancé des exercices militaires à grande échelle dans le sud de la Russie, y compris en Crimée. Lundi, au plus fort de ces manoeuvres, un seul avion de chasse a survolé la flotte à basse altitude. Nous l’avons filmé.

Les approches aériennes et navales russes sont surveillées de près par les radars et les sonars de l’OTAN. “ Nous sommes tombés sur des navires et des avions de combat russes qui effectuent leurs activités dans les eaux internationales. Nous essayons simplement d‘éviter toute ambiguïté afin d‘éviter toute interférence, pour une question de sécurité, “ précise le commandant italien Mario Giancarlo Lauria.

Autrefois alliée naturelle de l’Union soviétique, la Roumanie a rejoint l’OTAN en 2004. Elle fait partie des six pays d’Europe de l’Est à se voir attribuer le commandement de nouvelles unités créées pour répondre aux actions d’une Russie de plus en plus imprévisible.