DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un nouveau centre européen pour lutter contre le terrorisme

Quatre mois après les attentats de Paris, la Commission européenne présente sa stratégie pour la sécurité. Et sa mesure phare est la création d’un

Vous lisez:

Un nouveau centre européen pour lutter contre le terrorisme

Taille du texte Aa Aa

Quatre mois après les attentats de Paris, la Commission européenne présente sa stratégie pour la sécurité. Et sa mesure phare est la création d’un nouveau centre de lutte contre le terrorisme. Un manque d’ambition, disent certains… Le Vice-président de la Commission européenne rappelle que la sécurité reste une compétence des Etats membres. “Nous devons améliorer l‘échange de données, nous avons besoin d’une meilleure coopération au niveau opérationnel, davantage de mesures pour renforcer la confiance, précise Frans Timmermans. Nous devrions en particulier développer la coopération judiciaire pour renforcer la coopération policière. Les agences européennes existantes doivent être dotées de moyens suffisants et mieux collaborer.”

Les Verts au Parlement européen dénoncent des propositions qui risquent d’entraver les libertés individuelles. “Quand nous regardons les attentats à Charlie Hebdo, quand nous regardons les attentats commis au Royaume-Uni et en Espagne, en fait, on réalise que les auteurs de ces attentats étaient déja connus des services de police, rappelle Philippe Lamberts, co-président du groupe Europe Ecologie. Je veux dire ce n’est pas à cause d’un manque de renseignement que nous n’avons pas pu prévenir leur acte, mais à cause d’une mauvaise utilisation de ces renseignements.”

Pour les socialistes, la proposition de la Commission européenne va dans la bonne direction, mais ils appellent à davantage de dialogue entre les communautés. “D’un côté, il est important de renforcer les services de renseignement, la coopération entre les services de rensignement de l’UE et ceux des pays-tiers, surtout les pays de la Méditerranée, explique Gianni Pittella, le chef du groupe des Socialistes européens. Mais d’un autre côté, il est important aussi de soutenir de dialogue inter-religieux.”

Le centre européen du contre-terrorisme aura pour mission de recueillir des renseignements sur les réseaux terroristes, sur les opérations financières suspectes et sur le commerce d’armes.