DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crash de la Germanwings : le copilote avait répété son geste

Andreas Lubitz, le copilote du vol Barcelone-Düsseldorf de la Germanwings qui s’est écrasé dans les Alpes en mars, avait tenté de provoquer un crash

Vous lisez:

Crash de la Germanwings : le copilote avait répété son geste

Taille du texte Aa Aa

Andreas Lubitz, le copilote du vol Barcelone-Düsseldorf de la Germanwings qui s’est écrasé dans les Alpes en mars, avait tenté de provoquer un crash sur le vol aller le matin même. “ Le copilote, lorsqu’il était seul, a manipulé le bouton de sélection d’altitude du pilote automatique pour l’amener à 100 pieds. Donc il a répété le geste qu’il a eu lors de l’accident. Le commandant de bord ne s’est rendu compte de rien parce que le geste qu’a eu le copilote lors du vol aller était pendant une descente programmée, normale donc, ça n’a pas eu d’impact sur la trajectoire de l’avion, “ a expliqué Rémi Jouty, président du Bureau d’enquêtes et d’analyses.

Le 24 mars, Andreas Lubitz a profité de l’absence temporaire du pilote pour s’enfermer dans le cockpit et précipiter l’Airbus A320 contre une montagne des Alpes françaises, entraînant avec lui dans la mort 149 personnes. Il aura fallu près d’un mois pour récupérer les restes humains et les débris, éparpillés sur un hectare et demi à 1.500 mètres d’altitude dans une zone difficile d’accès.

La boîte noire contenant les conversations du cockpit confirme très vite qu’il ne s’agit pas d’un accident. L’enquête révélera qu’Andreas Lubitz, 27 ans, était sujet à de graves dépressions. En arrêt maladie, il n’aurait jamais dû voler le 24 mars.