DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Pentagone envoie des bacilles d'anthrax jusqu'en Australie

L’armée américaine aurait envoyé des bacilles actifs d’anthrax à 24 laboratoires. Le centre d’essais de Dugway dans l’Utah travaille dans la lutte

Vous lisez:

Le Pentagone envoie des bacilles d'anthrax jusqu'en Australie

Taille du texte Aa Aa

L’armée américaine aurait envoyé des bacilles actifs d’anthrax à 24 laboratoires. Le centre d’essais de Dugway dans l’Utah travaille dans la lutte contre les risques chimiques. C’est lui qui est à l’origine de l’erreur qui n’a pas fait de victimes.

Les échantillons auraient été envoyés entre mars 2014 et avril 2015 à 22 laboratoires situés dans 11 Etats américains et deux autres à l‘étranger. Le Pentagone affirme qu’il n’y a aucun cas suspect d’infection, ni de risque pour le public.

C’est un laboratoire du Maryland qui a donné l’alerte le 22 mai dernier. Les laboratoires publics américains avaient déjà avoué l’année dernière plusieurs erreurs de manipulation de bactéries dangereuses.

Cette fois-ci, quatre employés de trois sociétés différentes ont commencé à prendre un traitement préventif.

Des échantillons ont aussi été envoyés en Australie et sur cette base américaine située en Corée du Sud, où 22 militaires auraient pu être exposés à l’anthrax. Ils ne présentent pour l’instant aucun symptôme.