DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : le gouvernement Davutoglu chargé d'assurer l'intérim


Turquie

Turquie : le gouvernement Davutoglu chargé d'assurer l'intérim

Qui pour gouverner la Turquie ? Dans l’immédiat, c’est le Premier ministre sortant qui va gérer les affaires courantes. Pour la forme, Ahmet Davutoglu a remis ce mardi sa démission au président Racep Tayyip Erdogan, qui l’a aussitôt chargé d’assurer l’intérim.

Mais à terme, Davutoglu sera-t-il reconduit ? Rien n’est moins sûr. Les législatives de ce dimanche n’ont pas permis de dégager une majorité claire.
Pour rester au pouvoir, l’AKP doit se trouver un partenaire de coalition. Or, a priori, aucune des formations d’opposition ne veut s’allier au parti islamo-conservateur.
C’est donc une période de tractations qui s’est ouverte.
Et parmi les acteurs de ces discussions, il y a le parti kurde HDP (parti démocratique du peuple). Il a créé la surprise dimanche en obtenant plus de 13% des suffrages. Le chef de ce parti, Selahattin Demirtas, compte profiter de ce score pour relancer le processus de paix avec les rebelles armés du PKK, le parti des Travailleurs du Kurdistan.

“Le processus de paix continuera d’une manière ou d’une autre, a-t-il déclaré. Tout le monde aspire à la paix. Il convient d’attendre que le nouveau parlement soit en place et que le nouveau gouvernement soit constitué avant de s’exprimer. La population attend de nous de trouver une solution à la question kurde.”

Une question kurde a rejailli ce mardi avec des affrontements entre militants rivaux. Cela s’est passé à Diyarbakir dans le sud-est du pays. Ces heurts ont fait au moins 3 morts.

- avec agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Deux bonnes soeurs piégées trois jours dans un ascenseur diabolique