DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'aide militaire américaine divise l'Irak


Irak

L'aide militaire américaine divise l'Irak

En Irak, les miliciens chiites continuent leur progression dans la province d’Al-Anbar pour prêter main forte aux forces irakiennes et combattre le groupe Etat Islamique, en attendant l’envoi de 450 hommes supplémentaires par Washington. Plusieurs opérations militaires sont en cours dans cette zone, pour réduire les positions du groupe djihadiste sur les rives du Tigre. Les unités de mobilisation populaire tentent de le faire reculer sur plusieurs fronts, mais le commandant des groupes armés chiites, Hadi Al-Amiri s’oppose à l’aide américaine.
Les milices chiites espèrent reprendre la ville de Falloujah, tandis que les Peshmergas ont avancé au sud et à l’ouest de Kirkouk, avec l’appui des frappes aériennes de la coalition internationale, qui ciblent des sites du groupe Etat Islamique où seraient fabriquées des bombes. Au total, plus de 3 500 soldats américains seront ainsi engagés sur le terrain. Ce vendredi, Barack Obama a reçu le représentant du Parlement irakien, Saleem Al-Jabouri, à Washington. Le Président américain a annoncé une aide humanitaire à hauteur de neuf millions de dollars à destination de Bagdad.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'expulsion pour quatre touristes nudistes en Malaisie