DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Entre la Suisse et le Vénézuéla, la balle de trop....

Une drôle de mouche a piqué la Suisse, en l’occurence, une balle de golf vénézuélienne… L’incompréhension est totale entre le très sélect Caracas

Vous lisez:

Entre la Suisse et le Vénézuéla, la balle de trop....

Taille du texte Aa Aa

Une drôle de mouche a piqué la Suisse, en l’occurence, une balle de golf vénézuélienne…

L’incompréhension est totale entre le très sélect Caracas Country Club et l’ambassade suisse au Vénézuéla, toute proche, depuis l’apparition d’un panneau sur la résidence du diplomate mettant en garde les joueurs contre les dangers des balles.L’avertissement est clair, toute balle de golf lancée contre la résidence et pouvant blesser ou tuer quelqu’un sera considérée comme une violation de la convention de Vienne.

Comme bon nombre de représentations officielles européennes, la résidence de l’ambassadeur suisse jouxte les 18 trous du club le plus connu du pays, dans l’un des quartiers chic de Caracas. Et l’article 30 de la Convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques ne plaisante pas: “La résidence privée de l’agent diplomatique jouit de la même inviolabilité et la protection que les locaux de la mission.”

Le Caracas Country Club, fréquenté par l‘élite du pays, a par le passé subi les attaques de feu le président Hugo Chavez, lequel aurait bien aimé signer la mort de ce club incarnant les affres de la bourgeoisie et du capitalisme. Cette nouvelle fronde suisse a provoqué l‘étonnement de la Fédération vénézuélienne de Golf, qui a réagi dans un communiqué en parlant de “surréaction étrange”.

Contactés par l’agence Reuters, les services de l’ambassadeur suisse Sabine Ulmann n’ont pas voulu faire de commentaires.