DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pologne: les conservateurs opposés à l'adoption de l'euro

Vous lisez:

Pologne: les conservateurs opposés à l'adoption de l'euro

Taille du texte Aa Aa

Le parti conservateur polonais Droit et Justice (PiS, opposition), donné favori aux élections législatives de l’automne, a déclaré jeudi qu’il s’opposerait, en cas de sa victoire, à une adhésion potentielle de la Pologne à l’euro.“Mon gouvernement (…) ne va certainement pas travailler sur l’introduction de l’euro en Pologne”, a déclaré aux journalistes Beata Szydlo, désignée par son parti eurosceptique comme future Première ministre en cas de victoire.

Mme Szydlo, qui est adjointe de Jaroslaw Kaczynski à la tête de PiS, a accusé le parti centriste Plateforme civique (PO) au pouvoir de vouloir introduire la monnaie commune en Pologne.“Oubliez cette mauvaise idée si on ne veut pas que la Pologne devienne une deuxième Grèce”, a-t-elle appelé. Le thème de l’adhésion potentielle à l’euro a été inexistant jusqu‘à présent dans le débat pré-électoral.

Lors de la présidentielle récente, le candidat malheureux de la PO à sa réélection Bronislaw Komorowski avait assuré que sa formation n’avait pas de projets imminents de rejoindre la zone euro. Selon un sondage réalisé à la fin de 2014, une adhésion à la zone euro est rejetée par un nombre record de 68% des Polonais.

La Pologne qui avec ses 38 millions d’habitants constitue de loin la plus grande économie d’Europe centre-orientale, n’a pas fixé de date pour son adhésion à l’euro. Varsovie, qui connaît une croissance ininterrompue depuis 1992, espère respecter en 2015 tous les critères de Maastricht, mis à part l’adhésion au mécanisme ERM II.

En mai, Bruxelles a décidé de clore la procédure de déficit excessif concernant la Pologne. En rejoignant l’Union européenne en 2004, la Pologne s’est engagée à adopter l’euro mais sans en préciser la date.

Avec AFP