DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grèce : "nous sommes désorientés"


Grèce

Grèce : "nous sommes désorientés"

Ils sont désabusés, et certains désespérés. Tôt ce matin, des retraités continuaient de faire la queue devant les banques à Athènes tandis que d’autres Grecs répétaient aux médias combien ils se sentent impuissants face à cette crise. Ils s’exprimaient avant le vote attendu au Parlement grec sur les mesures proposées aux créanciers d’Athènes.

“Le problème, ce n’est pas si nous allons accepter ces mesures, le problème, c’est de savoir si elles sont faisables. Il n’y a rien à dire d’autre, quand on sait qu’il y a un taux de chômage de 30 %”, déplorait Natasha.

“Nous, les Grecs, nous sommes désorientés, ajoutait George Markoulakis, un résident. Aucun Grec ne veut quitter l’Europe. Cependant, toutes ces mesures ont mis beaucoup de personnes à genoux et ces personnes disent maintenant : finissons-en avec ça. Nous sommes très tristes, mais nous ne voulons pas quitter l’Europe”.

Le 30 juin, la Grèce a fait défaut sur un remboursement de 1,6 milliard d’euros dû au FMI. Elle doit aussi faire face à un remboursement de près de 3 milliards et demi d’euros dû à la Banque centrale européenne le 20 juillet, remboursement auquel elle ne pourra procéder sans aide.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Eruption volcanique en Indonésie : cinq aéroports fermés