DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cisjordanie : des patrouilles d'auto-défense pour les Palestiniens qui redoutent les juifs extrêmistes

Armés de bâtons, et de battes de baseball, des patrouilles, en pleine nuit, dans le village de Turmus Ayya. Dans la Cisjordanie occupée, la peur de

Vous lisez:

Cisjordanie : des patrouilles d'auto-défense pour les Palestiniens qui redoutent les juifs extrêmistes

Taille du texte Aa Aa

Armés de bâtons, et de battes de baseball, des patrouilles, en pleine nuit, dans le village de Turmus Ayya. Dans la Cisjordanie occupée, la peur de nouvelles attaques de juifs extrêmistes.
Des palestiniens contrôlent eux-mêmes, leur quartier, leurs maisons mais aussi les véhicules qui leur semblent suspects. Ces vigiles spontanés estiment qu’ils ne peuvent pas recevoir de protection suffisante.

Mutasser, un membre de la patrouille dans le village de Turmusaya :
“Nous vérifions s’ils ont des armes, des objets volés ou s’ils commettent des crimes. Parce que beaucoup de juifs viennent ici pour faire des problèmes, ils brûlent des maisons et tout…”

Le 31 juillet, un extrêmiste juif avait mis le feu à une maison palestinienne, dans le village de Douma, entouré de colonies israéliennes. L’incendie a tué sur le coup le petit Ali, un bébé de 18 mois, déclenchant plusieurs jours de violence.

Le père de famille, Saad, 32 ans, a succombé à ses blessures. Ce nouveau décès relance les tensions déjà vives dans toute la Cisjordanie. Samedi, des milliers de Palestiniens ont assisté aux obsèques du père de famille. La maman, Riham, 26 ans, a été presque entièrement brûlée au 3ème degré. Quant au petit frère, Ahmed, 4 ans, il doit encore subir de nombreuses interventions chirurgicales, mais il communique avec son entourage.

La police israélienne a annoncé avoir arrêté dimanche plusieurs suspects lors de raids sur des colonies sauvages de Cisjordanie occupée dans le cadre de l’enquête. Le nombre précis d’arrestations n’a pas été communiqué.