DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentat de Bangkok : la police parle d'un réseau


Thaïlande

Attentat de Bangkok : la police parle d'un réseau

Waraporn Changtam est une des vingt victimes de l’attentat de Bangkok. La famille et les amis de la jeune thaïlandaise se sont retrouvés pour lui rendre un dernier hommage.

L’engin avait explosé lundi à l’intérieur du temple hindouiste d’Erawan, dans un quartier où se concentrent de nombreux hôtels haut de gamme et des centres commerciaux. C’est un lieu très fréquenté par les touristes, 
principalement en provenance d’Asie de l’Est.

La Thaïlande a émis un mandat d’arrêt contre un étranger soupçonné d’avoir perpétré l’attentat et diffusé le portrait-robot de cet homme. La police a indiqué qu’il faisait partie d’un “réseau” et que deux autres hommes qui avaient été filmés par les caméras de vidéosurveillance avant l’explosion étaient soupçonnés de l’avoir aidé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Go Kounotori Go !