PUBLICITÉ

Attentat de Bangkok : la police parle d'un réseau

Attentat de Bangkok : la police parle d'un réseau
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Waraporn Changtam est une des vingt victimes de l’attentat de Bangkok. La famille et les amis de la jeune thaïlandaise se sont retrouvés pour lui

PUBLICITÉ

Waraporn Changtam est une des vingt victimes de l’attentat de Bangkok. La famille et les amis de la jeune thaïlandaise se sont retrouvés pour lui rendre un dernier hommage.

L’engin avait explosé lundi à l’intérieur du temple hindouiste d’Erawan, dans un quartier où se concentrent de nombreux hôtels haut de gamme et des centres commerciaux. C’est un lieu très fréquenté par les touristes,
principalement en provenance d’Asie de l’Est.

La Thaïlande a émis un mandat d’arrêt contre un étranger soupçonné d’avoir perpétré l’attentat et diffusé le portrait-robot de cet homme. La police a indiqué qu’il faisait partie d’un “réseau” et que deux autres hommes qui avaient été filmés par les caméras de vidéosurveillance avant l’explosion étaient soupçonnés de l’avoir aidé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Thaïlande ouvre la voie au mariage homosexuel

Thaïlande : un groupe de rock russe dissident menacé d’expulsion vers la Russie

Thaïlande : pluies torrentielles sur le sud du pays