DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouveau drame de l'exil en Méditerranée

Des centaines de migrants piégés sur "la route de la mort" dans une embarcation surchargée ont chaviré au large des côtes libyennes.

Vous lisez:

Nouveau drame de l'exil en Méditerranée

Taille du texte Aa Aa

Des dizaines de personnes se sont noyées au large de la Libye suite au naufrage de leur bateau. Des centaines d’autres sont portées disparues.

Une partie des dépouilles a pu être repêchée ce jeudi soir.

A priori, 400 personnes environ se trouvaient à bord de l’embarcation qui a cédé au large de la ville de Zouara, à 160 km à l’ouest de Tripoli.

Les victimes auraient été piégées dans la cale lorsque le bateau a chaviré.

Près de 200 personnes ont cependant pu être sauvées. Elles ont rejoint un centre d’hébergement.

La “route de la mort”

Parmi elles, Ayman venu de Syrie :

“Nous avons coulé. Le bateau était en mauvais état et des gens sont morts autour de nous. Les gardes-côtes libyens nous ont sauvé, Dieu les bénisse. On n’avait pas le choix, on a été obligé de prendre cette route, on l’appelle “la route de la mort”. Maintenant, c’est la tombe de la mer Méditerranée”, dit-il.

Mercredi, 52 personnes avaient été retrouvées mortes dans la cale de leur embarcation.

Leurs corps ont été déposés à Palerme par les gardes-côtes suédois. Près de 600 survivants sont également arrivés en Sicile.

D’après les Nations Unies, 2400 migrants ont péri en Méditerranée depuis le début de l’année 2015.

Plus de 260 000 personnes ont, elles, réussi à débarquer sur le sol grec ou italien.