DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les réfugiés afghans quittent en masse le Pakistan pour retourner dans un Afghanistan toujours incertain


Afghanistan

Les réfugiés afghans quittent en masse le Pakistan pour retourner dans un Afghanistan toujours incertain

Plus de 137 000 personnes ont effectué ce voyage depuis janvier, soit quatre fois plus que l’an dernier. En cause : l’insécurité croissante au Pakistan et la montée d’un sentiment anti-afghan.

Parmi ces personnes, Rahim Khan. Vingt-huit ans après l’avoir quitté, il est revenu en Afghanistan et il se trouve avec sa famille dans un camp près de Kaboul. A 60 ans, il redécouvre avec désillusion son pays : “nous sommes allés au Pakistan pour fuir les bombardements et l’insécurité en Afghanistan. J’ai tout perdu pendant la guerre civile et nous sommes devenus réfugiés. Maintenant, nous allons revenir à la maison. Malheureusement, la guerre et l’insécurité sont toujours là. Depuis l’attaque contre l‘école à Peshawar, la situation a empiré pour les réfugiés afghans qui vivent au Pakistan. Chaque fois que nous sommes contrôlés par la police, on nous harcèle. Les policiers exigent des pots-de-vin. On dit leur donner 1000 à 2000 roupies pakistanaises (10-15 euros environ). La vie au Pakistan devenait de plus en plus difficile et nous étions incapables de leur donner des pots-de-vin”.

Les autorités pakistanaises ont dénoncé une attaque menée par des militants talibans à la frontière avec l’Afghanistan suscitant un racisme exacerbé vis-à-vis des réfugiés afghans. Cette attaque en décembre dernier avait fait plus de 150 morts dont la quasi-totalité étaient des écoliers.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Bangkok, les Thaïlandais de nouveau réunis devant le sanctuaire d'Erawan