DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fusillade à Roseburg : Obama dénonce "une routine"


Etats-Unis

Fusillade à Roseburg : Obama dénonce "une routine"

Une veillée aux chandelles la nuit dernière à Roseburg dans l’Oregon, en hommage aux dix étudiants abattus la veille dans l’université de la ville. Une dizaine d’autres élèves ont été blessés par le tireur.
Les médias américains affirment qu’il s’agit de Chris Harper Mercer. Selon des témoignages, cet homme de 26 ans, lourdement armé a méthodiquement abattu ses victimes, passant d’une salle de cours à l’autre. Une jeune rescapée affirme que le tireur a ordonné aux étudiants de se lever s’ils étaient chrétiens. L’homme a été tué lors d’un échange de coups de feu avec les policiers.

À Roseburg, petite ville de 20.000 habitants située à 300 km de Portland, c’est la consternation. “Je suis de Roseburg explique une habitante, cette communauté est comme une famille, je me sentais en sécurité ici et maintenant, ce n’est plus le cas.”

Cette énième fusillade aux Etats-Unis alimente de nouveau le débat sur le contrôle des armes à feu. “Nos pensées et nos prières ne sont pas suffisantes” a fustigé le président américain. Barack Obama, très en colère, a de nouveau appelé le Congrès à légiférer pour encadrer l’utilisation des armes à feu. Il dénonce des fusillades devenues “une chose banale.” “C’est un choix politique que nous faisons en permettant que cela arrive régulièrement en Amérique. Nous sommes collectivement responsables devant ces familles qui ont perdu leurs proches à cause de notre inaction.”

Barack Obama a appelé ses concitoyens à demander des comptes à leurs élus. “Nous devons changer nos lois” a martelé le président américain.

Le campus où étudient 3.000 étudiants, restera fermé au moins jusqu‘à lundi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Afghanistan : 11 morts dans le crash d'un avion de transport militaire